• Consommation des cartes seules

Pour déterminer la consommation des cartes graphiques, nous avons mis au point un nouveau protocole s'appuyant sur un Riser PCIe 16X à partir duquel nous soudons des fils de cuivre pour "extraire" les différentes alimentations 12V et 3,3V fournies par ce port. Nous mesurons ensuite les tensions et intensités sur ces alimentations ainsi que celles externes (connecteurs PCIe à 6 ou 8-pins) à l'aide de 3 pinces ampèremétriques Fluke 325 et d'un multimètre Fluke 179 pour calculer la consommation réelle des cartes. Précisons pour finir que nous avons modifié la scène de test depuis nos précédents tests pour une plus gourmande et stable.

 

Pince ampèremétrique

 
 
• Consommation au repos

Au repos, écran allumé, l'avantage est aux GTX 1050 sur la RX 560, malgré une Asus Phoenix légèrement moins économe à ce niveau, l'écart entre les 3 étant de toute façon réduit. L'absence de mécanisme similaire à ZeroCore Power sur les GeFORCE, redonne l'avantage à la RX 560 écran éteint même si l'écart est, là aussi, tout sauf dramatique.

 

 

• Consommation en charge

La charge est générée par des sessions prolongées de The Witcher 3 en FHD. Ce n'est cette fois plus du tout la même limonade et les écarts sont significatifs. Notre Asus RX 560 Strix Gaming OC se montre très légèrement plus gourmande que la RX 460 OC de XFX, avec un peu plus de 97 W, mais l'écart la séparant des cartes à base de GP107 est quant à lui supérieur à 40 W dans le cas de la Phoenix. La carte de KFA² consomme presque 5 W de plus que cette dernière, mais elle reste parfaitement dans les normes PCIe avec 5 A sur le 12 V (5,5 A autorisés au max). Elles devraient normalement être au même niveau, donc soit la limite de consommation a été poussée, soit le mécanisme de mesure interne de la consommation est plus laxiste/sévère suivant les puces.  

 

 

• Efficacité énergétique

Afin d'évaluer l'efficacité énergétique des cartes, nous réalisons un indice basé sur les performances et consommations respectives de ces dernières lors des sessions de mesure. Bien entendu cet indice ne représente que la situation au travers du jeu mesuré, ici The Witcher III. Pas de surprise, avec des performances très correctes pour cette gamme de puces et une consommation réduite, la GTX 1050 Ti s'avère diablement efficace, suivi par les GTX 1050. Les Radeon, ce n'est plus une surprise, sont très loin à ce niveau. Ce n'est pas très important pour des cartes d'extension de ce type (encore que dans le cas d'un upgrade à partir d'un PC de supermarché, l'absence d'alimentation externe des GTX 1050 sera un atout non négligeable), ça l'est par contre pour le marché des PC portables (qui devrait être le débouché premier des Polaris 11/21 et GP107) et explique la domination sans partage du caméléon à ce niveau !

 

 

Voilà vous savez tout ou presque sur ces 3 cartes, il est temps de passer, page suivante, à notre verdict.




Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués