• verdict

Tous les éléments qui composent le Pure Base 500 [cliquer pour agrandir]Nous arrivons au terme de ce dossier dédié au tout nouveau Pure Base 500. Nous pourrions très facilement le couvrir d'éloges tant be quiet! fait du bon boulot. Mais ne cédons pas à la passion et restons objectifs. Le modèle nous a un peu compliqué la tâche lors de la mise en place et nous pensons qu'il peut être amélioré sur certains points.

 

Que bellissimo !

Oui le modèle est beau ! Le design de la nouvelle façade est particulièrement réussi et la couleur gris métal lui va très bien. L'assemblage reste à la hauteur de ce que propose généralement la marque et la finition est toujours soignée. Les matériaux utilisés sont de bonne qualité, notre modèle respire le haut de gamme malgré son positionnement. Nous aimons les efforts fait pour proposer un produit abordable avec de l'équipement que l'on retrouve normalement sur des produits plus haut de gamme. S'il en a tout l'air (d'un modèle haut de gamme !), quelques (tout) petits détails ne trompent pas.

 

La connectique tout d'abord. Elle est réduite au strict nécessaire sur ce modèle. Deux USB 3.0 (Type-A) et un jack audio 4 pôle, pis cé tou ! à l'intérieur, le cache câbles mérite d'être revu. L'espace qu'il offre est assez étriqué et nous avons été obligés de tordre notre connecteur 24 pins pour le loger dans son emplacement. Le passage fera parfaitement son office si vous avez un câblage tressé, souple de préférence. Attention, la manipulation n'est pas impossible, elle est juste un peu plus pénible que s'il fallait passer par un orifice "standard". Du côté de la ventilation, nous aurons droit à des Pure Wings 2 plutôt qu'à des Silent Wings 3 visibles dans les modèles haut de gamme. Les deux 140 mm feront le boulot, avec quelques décibles de plus que les Silent Wings 3, mais surtout un gain de 17 € par ventilateur.

 

Pour le reste nous avons un équipement un peu plus fourni que la normale. Le boîtier dispose de supports de stockage amovibles, de filtres sur l'avant, le haut (lorsque vous remplacez la plaque) et le fond. L'ensemble des emplacements de ventilation est compatible avec des radiateurs de watercooling, jusqu'à 360 mm en façade (il faut déplacer le support HDD), 240 mm sur le dessus et 140 mm à l'arrière. Nous trouverons enfin une couche de revêtement antibruit sur ce châssis et un panneau vitré optionnel.

 

conclusion pure base 500

Les perfs ? 

Le boîtier en lui-même ne produit que très peu de nuisances, même lorsque les Pure Wings 2 (non PWM) sont à fond. Le bruit qui émane de notre configuration est canalisé, sans être complètement atténué. Il faudra alors choisir ses éléments avec soin et effectuer les bons réglagles pour éviter le trop plein de bruit.

 

En ce qui concerne les températures, le Pure Base 500 reste bon lorsque le TDP n'est pas excessif et que la ventilation donne tout ce qu'elle a. La température grimpe ensuite franchement lorsque la ventilation est régulée, si bien que notre GPU passif manque de craquer, ce qui traduit un flux d'air un peu poussif dans ces conditions.

 

Plus cher avec de la "couleur" 

Le Pure Base 500 est proposé en deux versions, l'une possède un panneau vitré, l'autre non. Si vous le choisissez en noir, le prix respectivement demandé sera de 79,90 € et 69,90 €. Par contre, il vous en coutera 5 € de plus si vous préférez les couleurs alternatives proposées pour ce modèle. A ce tarif le modèle reste compétitif, d'autant que son équipement reste sympathique à ce niveau (même si il manque de connectiques plus récentes !).

 

comptoir 5starsEn voilà un modèle qui l'est beau ! Le be quiet! Pure Base 500 a la classe. Sa nouvelle façade, plutôt séduisante, laisse au modèle ce petit goût de sobriété que l'on aime, tout en apportant une pointe plus moderne. Le modèle est bien équipé pour le segment qu'il vise, ce malgré l'absence d'une connectique plus dans l'air du temps. Certes nous y trouvons un mini jack audio, mais l'USB Type-C tend à manquer de nos jours. Afin d'en finir avec l'austérité des boîtiers noirs que proposait la marque (avec un petit liseré de couleur ou RGB, il est vrai...), nous pouvons profiter d'un blanc immaculé ou d'un gris métallisé sur ce modèle. Ce choix aura une petite conséquence sur le tarif, qui grimpera de 5 €. Le modèle est proposé avec une option de panneau en verre trempé. Vous perdrez le bénéfice du capitonnage sur le panneau gauche en optant pour cette solution. Cela dit, le boîtier reste relativement peu bruyant (même si il est audible) grâce aux couches de matériaux antibruit présentes sur sa façade, son haut et son côté droit. En ce qui concerne les températures, nous avons vu que les Pure Wings 2 de 140 mm sont assez efficaces, même s'ils peinent une fois régulés. Nos tests passent sans problème, ventilation à fond, et à la limite une fois la régulation appliquée. Lors du montage, nous avons évoqué la petite difficulté rencontrée lors de la mise en place du câble d'alimentation de la carte mère. Le nôtre étant particulièrement épais et rigide, il aura fallu le tortiller pour pouvoir le mettre en place. Le manque d'espace en est la cause principale, puisque le nouveau système de "camouflage" des passages de câbles se révèle très étriqué. Pour le reste, tout se passe simplement, et les petits agréments ajoutés par la marque permettent de proposer un espace net et très propre. Nous finissons notre entrevue sur une note plutôt positive, malgré ce petit grain de sable dans le mécanisme. Au final, c'est avec nos 5 étoiles que nous quitte le Pure Base 500 de be quiet!, avec un petit avertissement sur les températures à bas régime.

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

• Côté street price, ça dit quoi ?

 



Les 15 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !