• Performances en refroidissement

Voilà le moment critique, la mesure des températures en charge. Pour ce faire, nous mettons à rude épreuve le boîtier testé en utilisant notre quadcore surmonté de notre Noctua NH-C14 avec son adaptateur LNA. La gestion de la vitesse de rotation du système de refroidissement de la carte graphique sera réglée sur auto comme indiqué dans le protocole. Le logiciel OCCT est utilisé en mode "Alimentation" (CPU+GPU) afin de solliciter l'ensemble durant une heure complète. Les températures relevées sur la carte mère, le disque dur, le processeur et la carte graphique sont exprimées en Delta T, c'est à dire en écart par rapport à la température ambiante :

 

 

On commence par faire chauffer l'intérieur, ventilation du boîtier à fond. Les températures obtenues sont plus que correctes, bonnes même à pleine vitesse. Nous relevons un delta de 42.4°C sur le processeur lors de cette phase de test. La carte graphique profite de l'aération fournie par le 120 avant pour se balader également, n'excedant pas les 56,4°C de delta. On remarque tout de suite que notre NR400 vient titiller le Meshify C Mini, de conception assez similaire. Les mesures annexes restent elles aussi maitrisées dans cette phase de test.

 

En régulant la ventilation, nous avions quelques apréhensions. Le NR400 s'est encore une fois montré vaillant en maitrisant notre système. La configuration n'a pas souffer de la perte de flux d'air et ne compensera que très peu cette carence. Dans ces conditions, la température sur le processeur ne grimpe que de 3°C, alors que le GPU lui, prendra 4°C supplémentaires. Les mesures annexes resteront également plus de correctes ici. Encore une fois le NR400 tiendra tête au Meshify C Mini sur cette phase de test.



Les 3 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !