• PERFORMANCES EN REFROIDISSEMENT

Voilà le moment délicat, la mesure des températures en charge. Pour cela, nous mettons à rude épreuve le boîtier testé en utilisant nos processeurs surmontés du Grand Macho. Le GPU ne sera équipé que de l'Accelero S1 Plus pour ce test. Le logiciel OCCT est utilisé en mode "Alimentation" (CPU+GPU) afin de solliciter l'ensemble durant une heure complète. Les températures relevées sur la carte mère, le disque dur, le processeur et la carte graphique sont exprimées en Delta T, c'est à dire en écart par rapport à la température ambiante :

 

 

Voici maintenant le terrain sur lequel nous attendons le CMT520. Il nous promet beaucoup avec ces quatre ventilateurs et l'on se souvient des faiblesses du CMT510 (qui ne s'adresse pas au même public). Finalement le CMT520 se comporte bien. Les températures enregistrées sont assez bonnes, bien que nous espérions des résultats de gredin. Le processeur est très à l'aise comme vous pouvez le voir et fort heureusement puisque les ventilateurs soufflent fort. La carte graphique subit le même traitement, à savoir une bouffée d'air frais qui la maintiendra à un niveau suffisamment bas pour tirer dessus. Quant aux relevés annexes, ils sont eux aussi très bons puisque tout le monde profitera de tout l'air apporté par les quatre ventilateurs du boîtier.

 

• Et à 140W alors ?

 

 

Dans ces conditions, il est évident que nous allons tenter les 140W. Et pas de problème pour le CMT520 dans ces conditions. Le Delta sur le processeur grimpe d'un poil tout de même, passant de 35.2 à 41.8. Encore une bonne prestation du modèle de FSP.



Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !