• verdict

Le H500 tout court et blanc de chez NZXT [cliquer pour agrandir]Ce dossier touche à sa fin et l'impression générale reste la même sur cette série signée NZXT. Le H500 est-il aussi convaincant que le plus gros de la gamme ? On vous dit ça :

 

Qualité au rendez-vous

Le H500 ne fera pas honte à ses frangins sur ce point. Le travail réalisé par NZXT reste d'un très bon niveau tant sur la qualité des matériaux utilisés que sur l'assemblage et la finition. On retrouve la vue dégagée avec un panneau en verre trempé qui n'occupera pas tout l'espace. L'intégration est parfaitement réalisée avec un panneau qui ne dépasse pas et vient se clipser à l'aide de deux ergots. Le second panneau subit le même traitement d'intégration, exception faite des ergots de maintien. Rien ne dépassera une fois le boîtier refermé. Comme pour les autres modèles de la série, le H500 est proposé dans différentes combinaisons de couleurs : du blanc et noir, du tout noir, du noir et bleu, ainsi que le noir et rouge que nous testons.

 

Equipement minimum

Comme nous avons affaire à un modèle abordable, l'équipement se réduit au strict minimum. Vous aurez sur le H500 deux ports USB 3.1 Gen1 en façade, accompagnés des indispensables E/S audio. Le dessous et l'ouverture latérale du panneau sont filtrés. Nous retrouvons ensuite les deux véloces Aer F120, le support de ventilateurs en façade et de quoi installer votre stockage. Par contre ici vous perdrez les supports verticaux à l'arrière. Si cette option vous intéresse, il faudra obligatoirement passer par le H500i. Bien entendu il n'y aura pas non plus de RGB dans ce modèle dépourvu de Smart Device.

 

Performances de haut vol

Nous l'avons vu, malgré l'absence de ventilateur en aspiration, le H500 est parfaitement capable de gérer notre configuration entièrement passive, que ce soit avec un processeur de 95W ou de 140W. Les deltas relevés sur ce point sont d'un excellent niveau comme nous avons pu le constater. Le GPU nous inquiétait un peu plus. La conception du boîtier fait que ce dernier profite également de la circulation d'air créée par les deux ventilateurs positionnés à l'arrière et en extraction. Si vous n'êtes pas convaincu par cette solution, un support en façade permet d'ajouter plus de ventilateur ou encore du watercooling pour les plus radicaux.

 

conclusion nzxt h500Côté bruit, il est vrai que le H500 en fait. Pour sa défense, il le fait à bon escient. Les performances sont à la hauteur, ce qui permet de pardonner cet écart. Nous avons par contre mis en évidence les faibles capacités du boîtier à contenir les nuisances d'une configuration trop bruyante. Il faudra jouer de la régulation pour éviter de devoir supporter des pics assez fatigants à l'usage. Le Raptor X met également à mal ce petit modèle. Il faudra privilégier l'utilisation de disques durs récents pour éviter de trop faire vibrer le petit châssis.

 

Prix correct

La baisse de prestations (dans l'équipement seulement) nous fera gagner de l'argent. Un H500 de chez NZXT est vendu autour des 80€, pas plus. Nous gagnons bien 30€ par rapport à la version "i" qui sera peut-être plus intéressante pour qui veut profiter d'une régulation efficace et de bandeaux RGB pour éclairer un GPU placé à la verticale.

 

comptoir 5starsNous restons sur nos impressions avec cette référence de la série Hxx de NZXT. La marque a bien fait de proposer des produits débarrassés de Smart Device, proposés à un tarif plus doux. Cet élément en moins, les modèles non estampillés "i" ne se montrent pas moins bons que leurs pendants équipés du module. En ce qui concerne le modèle testé ce jour, il possède tous les attributs du H500i, exception faite des slots verticaux à l'arrière. Le boîtier offrira une bonne capacité d'intégration, bien qu'il se veuille compact. L'équipement est succinct ici et le boîtier se limitera à de l'USB 3.0 (ou 3.1 Gen1 si vous préférez). Sur le look, le modèle reste assez sobre dans cette robe bi-tons et ne fait pas dans l'excès de lumière et l'ouvrant en verre trempé est parfaitement intégré. Les performances de ce modèle sont de tout premier ordre malgré l'absence de ventilateurs en façade. Le flux d'air en dépression est très efficace comme nous avons pu le constater, et pour ce faire, il faut de la patate. La conséquence est bien évidemment un niveau de nuisances sonores assez élevé lorsque les ventilateurs soufflent au max. Quant au prix de vente de l'engin, une fois dépouillé de son appendice électronique, son prix n'en est que plus intéressant. Le boîtier se trouve à 79€ sans trop de mal, ce qui en fait une affaire intéressante. Alors qu'en est-il de ce modèle aux performances exceptionnelles malgré un bruit élevé s'il n'est pas régulé ? Bien, comme ses grands frères, le H500 nous a convaincus par ses capacités et les prestations qu'il offre. C'est pourquoi, à l'issue de notre test, nous attribuons nos 5 étoiles à ce modèle de chez NZXT.

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 




Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !