• Verdict

Antec P8 [cliquer pour agrandir]C'en est fini de notre dossier consacré au P8 d'Antec, qui était plein de promesses avant même que nous l'ayons eu entre les mains. Les a-t-il toutes tenues ? Voici nos impressions après ces quelques jours passés en sa compagnie :

 

Design et finition

Le look de ce P8 évolue légèrement, sans couper radicalement avec le design des autres modèles de la série Performance One d'Antec. La façade unie est bien présente, toujours aussi classe, et se voit modifiée pour accueillir la connectique déportée et y intégrer les aérations sur la façade. Le reste du boîtier reste très classique et sobre comme nous l'avons vu.

 

La qualité est d'un assez bon niveau sur ce modèle. Les matériaux sont robustes, les plastiques solides et l'assemblage soigné.

 

L'équipement quant à lui se limite au strict nécessaire. Deux ports USB 3.0 et les E/S audio sont présents en façade. Le boîtier embarque ensuite trois ventilateurs de 120mm, quelques touches d'éclairage. L'ensemble est filtré sur le dessus, l'avant et le fond par des modèles à alvéoles dont celui du fond est enserré par de simples languettes en métal pliées. Le plateau de carte mère possède une large ouverture protégée pour le passage de câble et nous trouvons à l'intérieur quatre supports SSD. Enfin, la baie 3.5" est mobile pour laisser la place au bloc d'alimentation ou à un radiateur épais en façade.

 

Performances négligées au profit de la discrétion !

L'espace ne manque pas dans le P8 malgré sa taille. Il est possible d'y installer jusqu'à sept ventilateurs, dont trois sont d'ailleurs livrés d'origine. Ainsi armés, nous pouvions espérer de bons résultats sur les températures. Malheureusement, le P8 s'est montré plutôt mal à l'aise dans cet exercice. La faute à la faiblesse des modèles installés et à la rigueur de notre protocole. Les ventilateurs ne tournent pas à plus de 800tpm à fond, ce qui, dans les conditions que nous imposons, ne permet pas d'évacuer suffisamment de chaleur hors du boîtier pour pouvoir travailler en toute sérénité. Il faudra prendre un soin particulier au choix de sa configuration pour pallier le manque de souffle des ventilateurs, ou les changer directement.

antec p8

Le bon côté de la chose est que le P8 n'est pas du tout bruyant. Installez les bons composants à l'intérieur et vous profiterez d'une configuration très discrète. De plus, les supports de disques durs sont diablement efficaces et permettent d'éviter que les vibrations causées par un disque dur vétuste ne viennent perturber le calme ambiant.

 

Très abordable le P8

Antec positionne très bien son modèle, qui est proposé à 79€. Il vient se placer face à des modèles de milieu de gamme qui n'auront pas forcement forcément à mieux offrir en termes d'équipement. Le P8 a pour lui la qualité de ses matériaux, le soin dans l'assemblage et la finition, ainsi que sa facilité de mise en oeuvre. Par contre, Le modèle d'Antec se retrouvera face à des boîtiers qui profiteront parfois d'un plus grand soin dans le choix de leur ventilation. Nous trouvons sur sa route les NZXT S340, Silverstone RL06 Pro ou View 28 de Tt, testés sur le CDH. Mais il y trouvera aussi des modèles de chez Zalman, Cooler Master ou Corsair qui sauront séduire par un design tout aussi sobre.

 

comptoir 4starsC'est le second boîtier de la marque que nous testons et qui peine à finir notre test de refroidissement. Il faut dire que les conditions sont assez rudes pour les boîtiers, mais c'est le choix assumé par Antec pour son P8 ! La ventilation est son seul point faible, malgré les trois ventilateurs qu'il intègre ! Fort heureusement, ce modèle se montre très discret à l'usage et c'est excellent. Nous pourrons facilement corriger le manque de souffle lors du choix des éléments à intégrer ou en changeant les ventilateurs (mais c'est plus cher !). Mis à part cela, nous ne trouvons rien à redire à propos du boîtier. Le fabricant prend grand soin dans la qualité des matériaux et l'assemblage. Il ne souffre d'aucun problème de finition ni de fragilité quelconque. L'équipement qu'il embarque est certes suffisant, mais il aurait pu profiter d'un peu plus de connectique ou, pourquoi pas, d'un quatrième ventilateur pour faire la différence. Vendu au tarif de 79€, ce prix nous apparait en accord avec ce que propose ce modèle. À l'issue de notre test, le P8 d'Antec arrache difficilement sa 4ème étoiles. Il reste perfectible malgré ses nombreuses qualités et il gagnerait à voir sa ventilation un peu plus performante car c'est là son principal point faible.

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic Silverstone asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.




Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !