• Verdict

Streacom DB4 [cliquer pour agrandir]Nous en avons terminé avec le DB4, boîtier 100% passif de chez Streacom. L'engin est aux antipodes de l'énorme Calyos que nous avions testé il y a peu. Il n'en reste pas moins intéressant pour qui souhaite se faire une petite station de travail légère ou un home cinéma silencieux et design. Voyons ce que nous en avons pensé :

 

Design original et finition soignée

Sans aucun doute le DB4 fera parler de lui. Son design très carré et son look moderne interpellent. Streacom a soigné son produit en offrant une qualité d'usinage, d'assemblage et de finition très haut de gamme. La peinture grise sablée renforce cette impression à défaut de le ressentir dans l'équipement. De base ce DB4 est livré avec un dissipateur léger (65W), de quoi installer six SSD et trois disques durs et c'est à peu près tout. On ne compte pas les vis, pads thermiques et autre clé de serrage. Pour plus de possibilités, le kit dissipateur LH6 (110W) et le support ODD sont optionnels et rajouteront quelques possibilités au boîtier. Difficile d'encaisser le faite de devoir passer à la caisse pour ces pièces quand on connait le prix de l'animal.

 

Le montage, on en cause ?

Laborieux, le montage l'est, mais pas sur tous les points de la mise en oeuvre. Il faut simplement respecter quelques étapes essentielles au moment d'attaquer l'installation du dissipateur. Si vous ratez quelque chose, il faudra recommencer. Ne lésinez pas sur la pâte thermique par exemple (sans abuser non plus), car les performances finales dépendront de votre générosité dans le dosage. L'appareil impose quelques contraintes de taille (c'est le cas de le dire) avec un petit 200mm pour la carte graphique, du moment qu'elle n'excède pas les 116mm de largeur, alors que l'alimentation devra être externe ou au format propriétaire. Streacom vend tout ce qu'il vous faut de ce côté. Si vous optez pour l'ajout du kit LH6, votre carte mère ne devra pas posséder de dissipateur sur les étages d'alimentation, ça ne passera pas sinon. Avec près de 10kg une fois plein, attention au tour de rein lorsque vous tenterez de brancher un périphérique ou votre clé USB à la carte mère. Prévoyez donc des rallonges USB faciles d'accès, car retourner le boîtier ou travailler la tête en bas, à la longue ça énerve. 

 

conclusion db4En parlant de performances

Nous l'avons vu, le système de refroidissement passif du  DB4 encaissera d'origine 65W. 65W c'est par exemple un i7 6700, de quoi voir venir niveau puissance. Mais ne vous attendez pas à pouvoir le pousser sous peine de perdre rapidement en stabilité. Optez soit pour un processeur basse consommation, soit pour l'installation du dissipateur 110W directement histoire d'être à l'aise avec une machine de travail puissante. La transmission de chaleur se passe correctement et la paroi joue son rôle avec succès. Cependant, sachez qu'il lui faudra un petit peu de temps pour permettre à votre CPU de retrouver une température correcte après une forte sollicitation.

  

À boîtier exceptionnel, prix exceptionnel !

Comme vous avez pu le lire, le DB4 n'est pas donné et est à réserver à un usage bien spécifique. Comptez 300€ pour le boîtier seul, 400€ si vous voulez l'alimentation ZF240 Fanless (le choix le plus judicieux pour nous) et 35.90€ supplémentaires pour le kit 110W. Le prix est conséquent, nous sommes d'accord, mais il n'a pas de la gueule ce boîtier ?!

 

comptoir yallahExclusif le Streacom DB4 l'est assurément. Il l'est dans sa conception 100% passive, sans artifice, bien que trop léger pour faire d'origine une machine de jeu. Il reste satisfaisant pour bosser ou se faire quelques séries au coin du feu. Il est aussi exclusif par la qualité des matériaux qui le composent, par la qualité de son assemblage et de sa finition qui en font un boîtier résolument haut de gamme. Il l'est enfin par son tarif qui le propulse dans les plus hautes sphères, aux côtés d'un Tristellar par exemple (en Mini ITX), ou d'autres modèles pouvant sortir de chez In Win par exemple. Les performances délivrées sont un peu juste à notre goût et nécessitent l'ajout du kit de refroidissement optionnel pour être à l'aise en toutes circonstances. Sinon, des concessions seront à faire au niveau matériel, et ça on n'aime pas, n'est-ce pas ? Le silence n'a pas de prix en informatique, donc si vous avez le budget (435€ options incluses rappelons-le) pourquoi hésiter ? Au terme de ce dossier, difficile de noter le Streacom DB4 comme on le ferait pour un modèle conventionnel. Nous lui décernons alors le coup de coeur de la rédac, qu'il mérite amplement même si le modèle est cher et trop spécifique.

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic Silverstone asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.



sommaire


Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !