Imprimer

Highlander, le retour

 

Il revient, plus fort, plus performant et toujours en kilt. Ah non, on nous signale que c'est un nouveau modèle milieu de gamme, à la fiche technique boostée. Au programme des réjouissances, un appareil orienté multimédia, design, performant et un tarif très intéressant. L'AS3104T, puisque c'est cette référence à quatre baies que nous testons, reprend le design compact de l'AS1004T testé il y a peu dans nos pages, mais change de processeur, s'amène avec une quantité de mémoire plus importante et se veut toujours compact et abordable. Est-ce que les modifications faites par Asustor vont apporter un nouveau souffle à l'AS3104T ? La réponse dans les pages qui suivent. 

 

header asustor as3104t


• Asustor AS3104T

 

 AsustorAS3104T [cliquer pour agrandir]La connectique de l'AS3104T [cliquer pour agrandir]

L'AS3104T par-devant et par-derrière !

 

Asustor AS3104T
Processeur

Intel Celeron dual core N3050 @ 1.6Ghz

Mémoire vive 2Go (non-extensible)
Dimensions 164 x 165 x 218 (HxLxP en mm)
Poids

1.6 kg

Ventilation

120 mm

Alimentation 90W externe
Nombre de baies 4
Disques durs livrés Boitier nu compatible 3.5"
Capacité max Jusqu'à 32To
Normes RAID 0 / 1 / 5 / 6 / 10 / JBOB Extention et migration RAID possible
Connectique

3 X USB 3.0

1 X RJ45

1 X HDMI 1.4b

Protocole réseau SMB / FTP...
Chiffrement HTTPS / FTP SSL/TLS / AES...
Services Serveur Web, serveur mail, serveur multimédia (UPnP, iTunes, photos), téléchargement autonome (FTP, HTTP, P2P), cloud (Google Drive, HiDrive...), DDNS, vidéosurveillance, IPv6...
Prix 369 €

 

Si vous avez lu notre dossier sur l'AS1004T, rien ne nous permet de différencier le modèle du jour de celui-ci. L'AS3104T utilise le même châssis, le même look et surtout la même carcasse à carreaux. Pour les reconnaitre, il faut passer derrière. L'AS3104T, en plus du port USB 3.0 en façade, propose deux ports supplémentaires à l'arrière, une prise HDMI et un seul port RJ45. L'alimentation est externe et le refroidissement toujours assuré par un gros ventilateur de 120mm.

 

L'intérieur du NAS [cliquer pour agrandir]

 

La grosse évolution se trouve à l'intérieur. L'appareil est animé par un processeur dual core Intel Braswell. Il s'agit du Celeron N3050 cadencé à 1.6Ghz, qui poussera si besoin jusqu'à 2.13Ghz, et qui est appuyé par 2Go de mémoire vive. La mise en oeuvre du NAS est toujours simplissime grâce au montage sans outil proposé par la marque et vous pourrez profiter d'un stockage allant jusqu'à 32To, toujours en unités de 3.5".

 

 

AS3104T [cliquer pour agrandir]AS3104T toujours [cliquer pour agrandir]

L'appareil sous un autre angle

 

On dissèque la bête pour voir ce qu'il se cache dans ses entrailles. Nous découvrons un PCB plus fourni, Celeron oblige. Le dissipateur est plus imposant que sur l'AS1004T et nous remarquons la présence de quatre puces de 512Mo de mémoire soudées à l'arrière de la plaque. La mémoire ne sera pas extensible.

 

Le PCB de l'AS3104T [cliquer pour agrandir]

 Le PCB tout nu

 

Nous avons eu la bonne idée d'installer la bêta 2.6 d'ADM. Cette bêta nous a causé quelques soucis de gestion des ports USB 3.0, nous empêchant de faire un relevé sur ces derniers. Malheureusement, une fois la version finale de l'OS mise à disposition, le problème n'était pas résolu. Asustor en a été informé, a identifié le problème et travaille à le corriger. En attendant, impossible de passer sur une version antérieure, donc nous nous passerons de ces mesures (une mise à jour sera proposée dès que possible).

 

Pour faire l'acquisition de ce modèle, il vous faudra débourser 369€ pour un boîtier nu. L'engin se positionne plutôt bien, face à des modèles multimédias souvent plus cher (TS-451 ou DS416play).

 

Mise en marche

Lors du test de l'AS1004T, nous avions privilégié la facilité en utilisant l'adresse IP de l'appareil pour l'initialiser. Aujourd'hui nous allons nous concentrer sur l'application AI Master qui permet une initialisation sans avoir à utiliser de PC. 

 

La page d'accueil AI Master [cliquer pour agrandir]Initialiser la rechercher via AI Master [cliquer pour agrandir]À la recherche du serveur perdu [cliquer pour agrandir]

Les premières étapes de la mise en marche via AIMaster

 

AI Master est disponible sur Android et iOS. Pour en profiter, rien de plus simple, vous téléchargez d'abord l'application sur votre smartphone ou votre tablette (logique !). Une fois installée et le WiFi activé, vous cliquez sur le "+" en haut à droite de la page d'accueil.

 

Démarrer l'init de l'AS3401T [cliquer pour agrandir]Message de bienvenue [cliquer pour agrandir]Choix du MDP via AIMaster [cliquer pour agrandir]

Les étapes suivantes

 

Plusieurs choix vous sont proposés comme vous pouvez le voir et nous choisissons "Découverte automatique". Quelques secondes plus tard, votre NAS apparait dans la liste des serveurs. Vous lui commandez une bière... non ce n'est pas ce genre de serveur, donc vous cliquez simplement sur le nom. Un petit blabla apparait et vous demande de démarrer l'initialisation. Vous le faites, c'est mieux.

 

Ensuite, vous faites votre choix sur la page de bienvenue; pour nous ce sera "configuration personnalisée". La il faudra choisir le mot de passe de la session administrateur. On entre notre mot de passe et on passe à la suite.

 

Réglage de l'heure... [cliquer pour agrandir]...configuration réseau... [cliquer pour agrandir]...et gestion des volumes ! [cliquer pour agrandir]

Réglage de l'heure, du réseau et des volumes. C'est bientôt fini...

 

On configure ensuite l'heure, puis la configuration du réseau et enfin le choix des volumes ainsi que le niveau de RAID à appliquer. Lorsque c'est fait, il ne reste qu'à démarrer l'initialisation en pressant le bouton rouge.

 

L'une des page de chargement que vous croiserez [cliquer pour agrandir]Et enfin le bureau d'AIMaster [cliquer pour agrandir]

ça charge avant d'arriver sur l'écran de contrôle

 

L'application mouline... elle mouline encore... et BAM ! le bureau ADM. Votre NAS est disponible et prêt à l'emploi.


• Le protocole...

Pour nos tests, NAS et PC sont connectés à un switch D-Link DGS-1210-10P. Afin de mettre en évidence la rapidité du transfert de fichiers, nous configurons le NAS avec le protocole SMB qui stressera au maximum la bande passante réseau. Les NAS livrés prééquipés de disques durs sont testés dans leur configuration d'origine. Ceux livrés nus sont équipés de SSD Sandisk Extreme Pro de 240Go. Pourquoi ce choix? Tout simplement pour supprimer le goulot d'étranglement que sont les HDDs mécaniques et se focaliser sur les performances brutes du NAS.

 

D-Link DSG-1210-10P

Sandisk Extreme Pro LaCie Rugged

 

RAID 1, RAID 5 et ports externes

Les débits bruts sont mesurés sur une grappe de disques en RAID 1, puis en RAID 5 lorsque c'est possible. Nous procédons au transfert de gros fichiers de 18Go puis au transfert d'un dossier de 4Go comportant des éléments dont la taille varie de 1ko à 100Mo. Les résultats sont exprimés sur une moyenne de 3 passes chronométrées pour chaque type de fichiers et seront accompagnés d'une courbe représentant le taux d'occupation du processeur lors des phases de lecture et d'écriture.

 

Nous procédons de la même manière au test des ports externes (USB, eSATA...) à l'aide d'un boitier LaCie Rugged USB 3.0 / thunderbolt de 120Go et d'un Dock eSATA IcyBox qui sera lui équipé d'un SSD Kingston HyperX 3K de 90Go. Afin de mesurer les capacités du boitier testé, nous procédons également à la reconstruction en interne d'une archive ZIP de 4,2Go, composée d'une quarantaine de fichiers d'environ 100 Mo chacun.

 

iSCSI et cryptage de données

Nous testons dans un second temps et dès que la machine le permettra, les débits iSCSI, ainsi que les performances lors du cryptage des données. Dans le cas des mesures iSCSI, nous réitérons les tests de débits bruts sur un LUN dont la partition est égale au volume RAID 1 utilisé et une cible formatée en NTFS. Pour le cryptage des données, nous créons un dossier partagé sécurisé.

 

Températures, consommation et nuisances

Les mesures environnementales sont effectuées au repos et en charge sur un NAS équipé de la totalité de ses unités de stockage. Nous procéderons au relevé des températures des disques durs dont le delta obtenu sera donné pour une température ambiante de 22°C, puis nous relèverons la consommation électrique à l'aide d'un consomètre (repos, charge et veille). Enfin nous relèverons les nuisances sonores du boitier au repos et en charge.

 

Agrégat de liens / IEEE 802.3ad (LACP)

Intel X540-T2 [cliquer pour agrandir]Lorsque cela est possible, nous testons les machines compatibles avec la norme IEEE802.3ad, ou l'agrégat de liens pour les intimes. Le NAS est alors équipé du maximum de SSD, puis configuré selon le cas en RAID 1 (deux baies) ou RAID 5 (plus de 2 baies). Nous créons ensuite un lien dynamique (LACP) sur côté serveur, ainsi que sur les machines clients équipées de carte réseau Intel X540-T2.

 

Les tests à proprement parler ne diffèrent pas de ce que nous vous proposons en "lien simple". Nous commençons par mesurer l'incidence sur le taux de transfert depuis une source unique, en envoyant les fichiers habituels (PC vers NAS et NAS Vers PC). Ensuite, nous renverrons les mêmes fichiers depuis trois sources différentes vers le NAS (écriture) et du NAS vers les trois sources (lecture). Nous réitèrerons ces manoeuvres vers et depuis un dossier chiffré hébergé sur le NAS.


• ... Et les résultats :

 

as3104t raid

 

C'est le moment d'envoyer les données vers l'AS3104T. Ce qu'on peut dire c'est qu'il a du souffle le petit. Les débits enregistrés en écriture sont excellents lors des phases de transfert de gros fichiers, que ce soit en RAID 1 ou RAID 5. Sur le transfert de petits fichiers, nous stagnons autour de 46Mo/s. En lecture, on passe à plus de 60Mo/s sur les petits fichiers en RAID 1 et RAID 5. Les gros fichiers quant à eux transitent tout juste au-dessus des 100Mo/s. La puce Intel donne un bon coup de boost au NAS et ne sature pas pendant l'effort.

 

as3104t iscsi

 

Le taux de transfert en iSCSI est un peu décevant. On s'attendait à mieux que les 98Mo/s max avec ce modèle. Ça reste correct dans l'ensemble, malgré une baisse de régime en lecture sur les petits fichiers.

 

Le moteur de chiffrement permet de ne pas mourir de vieillesse lors des transferts vers un dossier chiffré. Nous mesurons des débits quasi identiques lors du transit des petits fichiers, alors qu'un léger gain est constaté lors de la phase de lecture des gros fichiers. En écriture par contre, nous stagnons à 64Mo/s avec ces mêmes fichiers. Une fois de plus, le Celeron N3050 ne souffre pas trop dans la bataille.

 

as3104t usb

 

Excellentes performances ici. Ça va vite et on ne s'ennuie pas. Bons résultats pour l'AS3104T.

 

• Température des disques, consommation, nuisances sonores

 

as3104t donnees

 

En ce qui concerne les mesures annexes, nous constatons que la puce Intel n'est pas la plus gourmande. Au repos, la consommation est légèrement inférieure à celle qui équipe l'AS1004T par exemple. Par contre en charge, le Celeron consomme logiquement un peu plus. Nous mesurons un tout petit 36W à fond de 5. Du côté des températures, rien de nouveau. Si l'on constate que nos unités sont mieux loties au repos, elles grimpent à la même température en charge. Cependant, les nuisances sonores dégagées par la ventilation semblent moins élevées à l'oreille. L'appareil est très silencieux en mode automatique; l'AS3104T se fond dans l'ambiance sonore générale au repos. Par contre, à pleine vitesse, le 120mm fait du bruit, beaucoup. Heureusement que la régulation est efficace, puisque jamais nous n'avons eu à le subir.


• Verdict :

Asustor AS3104TNous allons faire court sur la conclusion puisque nous ne reviendrons pas sur l'aspect design de l'AS3104T que nous continuons à apprécier pour son élégance et sa sobriété. Alors, qu'avons-nous pensé de l'upgrade réalisé ?

 

Bien équipé

L'AS3104T n'embarque pas qu'un nouveau SoC et une quantité de mémoire plus importante. En plus du Celeron Braswell N3050 et des 2Go de mémoire, vous trouverez trois ports USB 3.0 et une sortie HDMI 1.4d (4K et 1080p). Pas de double RJ45 sur ce modèle, ce qui n'est pas un handicape pour autant. Tous les agréments de montage sont conservés : vis à main pour l'ouverture du châssis, idem pour le montage des unités de stockage. Les points que l'on pourrait noter comme négatifs sont l'absence de support SSD ou encore l'impossibilité d'upgrader la mémoire (bien que 2Go soient amplement suffisant).

 
Plus perf, oui !

SoC plus véloce oblige, on gagne en débit de transfert. Si l'AS3104T n'est pas le plus rapide en usage courant, il offre globalement de bonnes performances pour une utilisation domestique. Le moteur de chiffrement est efficace et permet de sécuriser ses données sensibles plus facilement. Malheureusement, nous attendons une mise à jour d'ADM pour nous faire une réelle idée des performances sur les ports externes. Asustor ne devrait pas tarder à nous fournir le correctif.

 

Asustor AS3104T

Du côté des nuisances diverses, rien à dire sur ce modèle qui propose une régulation efficace pour le gros 120mm chargé d'apporter du frais au boîtier. Si à pleine vitesse le ventilateur est clairement bruyant, elle permet de ne pas le faire hurler pour rien, tout en rendant l'aération efficace. Les températures mesurées lors de nos différents tests sont très bonnes comme vous avez pu le constater. Au niveau de la consommation, l'AS3104T se montre peu glouton. Au repos il se contentera de 23W, alors que nous enregistrerons un pic à plus de 36W en cas de forte charge (pour une moyenne située autour des 32W).

 

ADM 2.6, on attend !

Nous l'avons vu, la jeunesse de la nouvelle version d'ADM nous fait subir quelques désagréments. L'USB 3.0 n'est pas opérationnel sur notre modèle et la réactivité d'Asustor à identifier le problème a été impressionnante. Reste à attendre le correctif. Mis à part cela, nous continuons à penser que le système d'exploitation est complet et très simple d'utilisation. L'apparence n'est pas son point fort, puisqu'on lui préfère un DSM plus coloré. Cela dit il fait le boulot et ne nous perd pas dans ses abymes lorsque l'on cherche un réglage ou une fonctionnalité.

 

Vraiment abordable ?

La gamme à carreaux d'Asustor se veut abordable effectivement. L'AS3104T se trouve autour des 369€ nu dans les bonnes crèmeries. Si l'on tient compte de l'équipement et du potentiel, alors l'engin vaut bien son prix et vous fera gagner quelques billets par rapport aux modèles équivalents de la concurrence, DS416play et TS-451 pour ne citer qu'eux . Si par contre vous êtes fan du look et que vous n'avez pas besoin de connecteur HDMI, alors l'AS1004T reste une bonne option pour vous.

 

CDH 5 étoilesLe modèle que nous propose Asustor est une nouvelle bonne surprise. Le SOC embarqué est performant et offre suffisamment de ressources pour un usage domestique en toute sérénité. L'ajout du nouveau moteur de chiffrement rend les transferts sécurisés moins laborieux, ce qui est un bon point. La marque nous propose un design décalé par rapport aux habitudes du milieu, ce qui rend l'AS3104T plutôt sympathique tout en le rendant discret (surtout si vous choisissez de le laisser dans un salon). Malgré un design un peu plus austère, l'OS d'Asustor reste très intuitif et la prise en main est rapide. Quant au prix de vente de ce modèle, il nous apparait justifié compte tenu des performances et de l'équipement qu'il propose. Au final nous ne rechignons pas à donner nos 5 étoiles à l'Asustor AS3104T, qui propose l'essentiel à un tarif compétitif, le tout dans un joli écrin.

dlink 40 intel logo sandisk 40 lacie 40 icybox 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.