Hier, le 11 octobre 2017, se tenait la quatrième édition de la grand-messe annuelle d'Oculus, l'Oculus Connect.

 

oculus connect 4

 

C'est un pimpant Mark Zuckerberg qui a engagé le keynote en levant le voile sur les ambitions en termes de ventes et sur la roadmap à venir pour le hardware de la gamme Oculus. Un milliard de personnes utilisant la VR made in Oculus, voilà un objectif qui montre à quel point le patron de Facebook croit en l'avenir de son entreprise à deux milliards de dollars.

 

oculus billion people

Ce serait pas une Kinoton là-bas?

 

Afin de toucher autant d'utilisateurs il fallait diversifier la gamme et surtout proposer un produit s'intercalant entre le GearVR nécessitant un smartphone Samsung et l'Oculus Rift porte étendard obligatoirement couplé à un PC haut de gamme. C'est donc un casque standalone, répondant au doux nom d'Oculus Go, que nous a présenté Mr Zuckerberg. Ressemblant à s'y méprendre à un Rift gris clair dont on aurait sectionné le câble, le nouveau casque autonome se dote d'écouteurs intégrés et de lentilles annoncées comme les meilleures à ce jour. Le tarif de 199 dollars semble alléchant pour un casque ne nécessitant aucun achat supplémentaire, seulement l'acheteur devra faire avec quelques lacunes techniques importantes. En effet, seuls les mouvements de la tête seront retranscrits, point de positionnement des mains ou du corps. Bien que le Go soit fourni avec une manette proposant une gâchette, il semble qu'il soit plutôt destiné à la lecture de médias ainsi qu'à des expériences VR de moindres envergures que sur le Rift. D'ailleurs, signe qui ne trompe pas, c'est la totalité du catalogue GearVR qui sera accessible le jour un, celui qu'on retient.

 

oculus go

Pas modeste le Mark...

 

L'Oculus Connect a aussi permis d'entrevoir le futur de la réalité virtuelle avec des informations sur le projet Santa Cruz, autonome, mais cette fois pourvu de 4 caméras sur le casque permettant le tracking des mouvements du corps et des mains. Même si le prix ne jouera pas dans la même catégorie, on ne peut s'empêcher de voir le projet Santa Cruz comme un Oculus Go plus abouti, réduisant l'intérêt du petit dernier à son tarif et à sa disponibilité prochaine. Les kits de développement pour Santa Cruz seront livrés dans le courant de l'année à venir.

 

oculus santa cruz prototype

Simulateur de gifle avec élan

 

Le futur de l'Oculus Rift a enfin occupé le reste de la présentation, à commencer par son prix fixé de façon permanente à 449 euros, la baisse de tarif ayant permis au Rift d'opérer une remontée digne d'un Virenque fraîchement piqué, avec quasiment 50 pour cent du parc installé. Du côté logiciel l'Oculus Core 2.0 devrait arriver en bêta cette année, il englobe une nouvelle interface d'accueil, l'Oculus Dash, intégralement dédiée aux contrôleurs Touch ainsi qu'un nouvel Oculus Home totalement personnalisable. Enfin les joueurs ayant donné un score métacritic de 89 à Lone Echo seront ravis de savoir qu'une suite est dans les tuyaux ainsi qu'une extension pour la partie Echo Arena, mais surtout que Respawn, à qui l'on doit la série Titanfall, se lance dans l'élaboration d'un FPS, premier jeu AAA  que le Rift accueillera en 2019.

 

Après plus de deux heures de présentation calquée sur la méthode chère à Apple, on s'attendrait presque à voir un Mark Zuckerberg, en col roulé noir et New Balance aux pieds, répondre à LA question qui reste en suspend: Les castors lapons sont-ils hermaphrodites?

 L'Oculus Connect 2017 lève le voile sur l'Oculus Go, le projet Santa Cruz et l'avenir du Rift. 

Sur le comptoir, au même sujet

 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 14 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !