Il y a quelques jours, EPIC a dévoilé les améliorations introduites avec la 19è version de son moteur trouadé maison l'Unreal Engine 4. Sachez juste qu'en sus du gros du boulot fait par l'équipe en charge, la 4.19 inclut également 128 améliorations faites par la communauté de développeurs recensés sur Github et qui tripotent ce moteur pour le rendre meilleur. Bravo donc à eux et aussi à EPIC de les écouter et de tenir compte de leurs remarques, c'est tout bénef pour nos jeux.

 

Premier ajout, qui ne nous concerne pas sur PC, c'est la résolution dynamique. Elle agira sur consoles et modifiera en temps réel cette résolution en anglais (définition chez nous) afin d'assurer un framerate fixe désiré par les développeurs pour chacun de leurs jeux.  PS4 et XBox One sont dans la ligne de mire.

 

On repasse sur quelque chose de plus général et qui sera appliqué sur PC, c'est une nouvelle méthode d'upscaling nommée Temporal Upsampling. C'est l'action conjointe de deux calculs (accumulation temporale d'une image dans une définition inférieure et upscaling primaire) qui va permettre au final de souffrir de moins de blur, ce flou pénible induit par ce type de technologie d'upscaling. Voici l'exemple ci-dessous de ce que cela représente :

 

 

La 3è nouveauté va servir pour la création d'applications Google et Apple orientées vers la réalité augmentée. La trousse à outils pour développer ce type d'application est unifiée, c'est à dire que tout est dedans et ce n'est plus la peine de chercher à droite à gauche les outils dont chacun doit disposer pour mener son projet à bien. Cela inclut les fonctions supportant l'alignement, les effets de lumière, le pinning, le tracking, etc. Il faut noter également l'arrivée du nouveau template Blueprint HandheldAR.

 

Autre nouveauté : le Physical Light Units. Il s'agit de gérer les lumières pour chaque objet, en plus d'appliquer un éclairage global de la scène. Par exemple on peut imaginer une scène dans un appartement éclairé par plusieurs lampes, il y a la gestion de cette lumière née de plusieurs sources sur les objets de l’appart, mais aussi l'éclairage venu de l'extérieur et qui modifie l'éclairage intérieur.


Enfin, on peut désormais importer dans l'éditeur UE4 les travaux faits sur Maya grâce à la prise en charge du plugin Maya Live Link. Les développeurs seront donc ravis de faire cette importation facilement, ce n'est pas quelque chose qui se verra dans les jeux vu de notre côté. Mais c'est une ouverture importante vers plus d'adoption de ce moteur dont le business plan est radicalement différent de son aîné. Voilà en gros ce qu'il fallait en retenir !

 

 C'est doucement mais sûrement que l'Unreal Engine 4 progresse. la 4.19 introduit certaines nouveautés, petit tour du propriétaire 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 11 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !