Voilà probablement la meilleure évolution sur les ventirads depuis l'introduction du caloduc il y a si longtemps ! En effet, depuis des années, les constructeurs ont tout fait, augmenté le nombre et le diamètre des caloducs, augmenté le nombre d'ailettes des radiateurs, et même multiplié les tours, les moulins et la pression statique, mais de mémoire aucun n'a fait ce que Cryorig a fait à son C7-G.

 

cryorig c7 g face

 

Pour décrire, c'est un radiateur low profile type top flow, mesurant 97mm de côté pour 47mm de hauteur, strictement identique au C7-Cu. Le tout pèse avec le ventilateur 673 grammes ! Nom di diou, comment un truc si petit, basé sur un 92mm (moulinant pour l'histoire de 600 à 2500 TPM pour des nuisances sonores max de 30.2 dBA et 1.36mm de flotte de pression statique via 40CFM) peut peser autant ? Eh bien c'est simple : vous prenez une base en cuivre, 4 caloducs de 6mm de diamètre, des ailettes en cuivre également et vous passez le tout sous une couche de graphène.

 

cryorig c7 g profil

 

Avec ce traitement, l'engin peut dissiper jusqu'à 125W, ce qui est impressionnant vu le gabarit ! Du coup, son prix au Japon est super élevé, équivaut 92$ sans les taxes, ce qui est dû au prix du graphène. Imaginez si Noctua ou be quiet! s'y mettent, ça va douiller, mais ça risque de marquer un palier de plus dans la dissipation de nos chères - mais casse-roustons - Joules. Il devrait être lancé bientôt dans le reste du monde, on aimerait bien un test té !

 

 Vous prenez un C7-Cu, vous le passez dans la marmite de potion magique de Panoramix, et vous obtenez le même en bien meilleur 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 11 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !