Mercury Search, une des entreprises spécialisées dans l'analyse du marché du CPU et du GPU, a publié son nouveau rapport faisant l'état des lieux du marché du CPU jusqu'au 3e trimestre, qui s'est achevé fin septembre, suivi de près naturellement par la publication traditionnelle des résultats financiers chez AMD et aussi chez Intel.

 

2019 est déjà une année très spéciale à bien des égards. AMD a enfoncé le clou avec sa génération Zen 2 et a pu prendre les devants en termes de ventes chez bien des revendeurs, au grand dam d'Intel et de toutes ses grosses casseroles sur le feu. Par exemple sa bataille avec une transition 14 nm / 10 nm toujours aussi laborieuse, l'objectif d'un passage rapide vers un 7 nm crucial dans cette course technologique, et accessoirement le développement des GPU Xe.

Autre véritable événement de 2019, voir Intel jouer la carte de la baisse des prix pour Skylake-X et la nouvelle génération Cascade Lake-X, une stratégie que le fondeur a toujours soigneusement évité d'exploiter pour des raisons évidentes de maintien de la valeur de ses produits (anciens et nouveaux) et d'image de marque. Évidemment, il est devenu inenvisageable pour Intel de continuer ainsi face à la pression qu'AMD exerce sur les prix et laisse déjà présager de futures générations desktop aussi tarifées plus raisonnablement, à défaut de pouvoir proposer des produits innovants à la place.

 

amd vs intel 3

 

Bien sûr, pour AMD tout n'est pas encore parfaitement rose non plus. Initialement, le constructeur avait notamment du mal à trier suffisamment de puces de qualité pour satisfaire la demande pour ses plus gros processeurs, la source de stocks souvent faibles et d'une inflation des prix au cours des premiers mois après le lancement. C'est d'ailleurs l'une des raisons du retard du R9 3950X. Mark Papermaster - le CTO d'AMD - a récemment encore rappelé que l'origine n'était pas un souci d'approvisionnement de TSMC, mais bien une quantité trop faible de puces de haute qualité par wafer pour équiper ses modèles les plus rapides. À voir maintenant si le problème a vraiment été entièrement résolu entre temps.

Enfin, la pression venant du côté d'Intel ne pourra assez inévitablement qu'aller en s'intensifiant au fil des prochains temps, du simple fait que le fondeur va plus que jamais piocher dans ses réserves profondes et bien remplies pour contre-attaquer, d'une manière ou d'une autre.

 

Mais tout ça, c'est le futur, et celui-ci n'est jamais certains (ni garanti, hein, suffit d'un gros astéroïde et pouf), retour au présent ! Approximativement 414 mots plus tard, voici finalement l'état du marché du CPU par segment en chiffre pour AMD jusqu'au 3e trimestre et parfois l'évolution depuis Q3 2016 ! Notez que les chiffres ne sont pas systématiquement donnés pour chaque trimestre. Enfin, l'essentiel est bien là et reflète bien le retour en force de l'équipe menée par Lisa Su ! (Source)

 

AMD3Q164Q161Q172Q173Q174Q171Q182Q183Q184Q181Q192Q193Q19
Desktop
Parts de marchés 9,1 % 9,9 % 11,4 % 11,1 % 10,9 % 12,0 % 12,2% 12,3% 13 % 15,8 % 17,1 % 17,1 % 18 %
Serveur
Parts de marchés - - - - - 0,8 % - 1,4 % 1,6 % 3,2 % 2,9 % 3,4 % 4,3 %
Mobile
Parts de marché - - - - - - - 8,8 % 10,9 % - 13,1 % 14,1 % 14,7 %
Total
AMD Q3 2019
Parts de marchés "Client" 15,8 %
Parts de marché CPU X86 14,6 %

 Et maintenant les chiffres de Mercury Research pour faire la louange du come-back d'AMD ! Y'a bon ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 22 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !