Quand Google avait annoncé sa plateforme de jeu en streaming Stadia la semaine dernière, il avait été annoncé sans détour que c'est AMD qui fournira ses puces pour la partie GPU, sans aucun doute une bien bonne affaire pour ce dernier, systématiquement beaucoup avaient aussi pensé que le hardware CPU noté par Google - "Custom 2,7GHz Hyperthreaded x86 CPU with AVX2 SIMD and 9,5Mo L2+L3" - proviendrait également de chez AMD. Le problème, c'est que Google n'a rien dit de la sorte et est resté très évasif à ce sujet sans confirmer le fournisseur de la plateforme faite sur mesure de Stadia. Accessoirement, on peut relever que la mention "Hyperthreaded x86 CPU" de la configuration hardware de Stadia était déjà un autre indice de la présence de CPU Intel plutôt qu'AMD - sauf fourvoiement de la part de Google. Contacté par PCGamesN, à qui ce flou dans la présentation de Google n'avait pas échappé, AMD a confirmé que la plateforme Stadia utilisera bien des GPU Radeon customs de datacenter, mais ne comportera pas de CPU AMD !

 

“Google announced that the Stadia platform is using custom AMD Radeon datacentre GPUs,” said our friends on the red team, “not AMD CPUs.” (AMD)

 

Google Stadia, son hardware en bref.  [cliquer pour agrandir]

 

Sauf annonce surprise (et assez improbable) de la part de VIA, il ne fait ainsi plus trop de doute que la plateforme de streaming de Google sera bien basée sur une solution Intel. Il est toutefois assez étrange que ni l'un ni l'autre n'ai souhaité communiquer à ce sujet, et pour Intel de profiter au passage d'un sursaut positif en bourse - ce fut notamment le cas d'AMD. Certains spéculent déjà qu'Intel n'aurait par exemple pas souhaité être associé au projet Stadia pour la simple et bonne raison que le fondeur ne serait pas convaincu de son succès et préférerai s'épargner les retombées négatives d'un futur échec.

Autres hypothèses peut-être un peu plus probables : des détails de la partie CPU considérés peu importants par Google et ainsi volontairement omis de la présentation, l'exploitation d'une plateforme Intel encore en développement et inconnue du public, ou alors Google penserait tout simplement déjà se tourner à l'avenir vers une solution à base d'EPYC d'AMD - Phil Harrison de chez Google aurait d'ailleurs bien sous-entendu que le hardware sera amené à changer au fil des générations. Bref, la nature exacte des processeurs de la première génération de Stadia reste un mystère, en tout cas ils ne s'agira pas (encore ?) de CPU AMD. En parallèle, Google n'a pas souhaité évoquer davantage le sujet pour le moment. (Source : HardOCP et PCGamesN)

 

“Nice to connect with you. We won’t be sharing any more info on the architecture at this time.” (Google)

 

Tous les partenaires de Google Stadia.  [cliquer pour agrandir]

 En fin de compte, si ce sont bien des GPU AMD qui animeront la partie graphique de Stadia, les CPU seraient plutôt ceux du camp d'en face, contrairement aux premières impressions.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !