Selon le Times of India, Intel s'est offert la semaine dernière - pour une somme encore non spécifiée - une startup située à Hyderabad connue sous le nom d'Ineda. Fabless, elle est toutefois spécialisée dans la conception et production de SoC très économes avant tout destinés aux petits engins portables et connectés - sur lesquels l'autonomie de la batterie est naturellement un détail crucial, d'autant plus avec la multiplication des capteurs et des fonctionnalités. Une compétence qui n'avait d'ailleurs pas manqué d'attirer les regards et intérêts dans le milieu, lneda ayant par exemple été en mesure d'amasser près de $60 millions d'investissements au fil des années à partir des poches de Samsung, Qualcomm, Imagination Technologies, pour ne citer que les plus gros.

 

Avec ce rachat, en plus de la propriété intellectuelle déjà en possession de l'entreprise, Intel a donc également acquis les services et compétences d'une bonne centaine d’ingénieurs d'Ineda - et c'était justement le but premier de l’opération. Ainsi, le fondeur a confirmé - toutefois sans trop rentrer dans les détails - que le rachat a pour vocation de contribuer directement à l'avancement de son projet de GPU, que l'on ne vous présentera plus. L'efficacité énergétique étant l'une des plus grosses contraintes pour les puces graphiques (ou non) modernes, le travail de la nouvelle équipe d'ingénieur semble ainsi déjà tout tracé chez Intel dans sa recherche d'une architecture très certainement voulue aussi compétitive et efficace que possible.

 

Intel acquired engineering resources from Ineda Systems, a silicon and platform services provider based in Hyderabad. This transaction provides Intel with an experienced SOC (system on chip) team to help build a world-class discrete GPU business. 

 

Pour la petite histoire, le fondateur et très récent unique propriétaire d'Ineda (il y a peu, après un rachat en novembre 2018) est Dasaradha Gude, un ancien directeur chez AMD India entre 2008 et 2010, où il était notamment responsable de plusieurs équipes d’ingénieurs CPU et GPU. À partir de là, beaucoup ne manqueront pas de spéculer une très probable influence de Raja Koduri dans cette acquisition d'Ineda; rappelons-le, ce dernier avait passé un total de 12 années au service d'AMD (2001 à 2009, et de 2013 à 2017) avant de quitter son poste à la tête du Radeon Technology Group pour finalement s'envoler chez Intel et se lancer dans le nouveau projet de GPU du fondeur.

Par ailleurs, Intel renforce ainsi aussi sa position en Inde, alors qu'une centaine d’ingénieurs en développement logiciel est déjà employée dans ses locaux à Hyderabad. Enfin, n'oublions pas que le fondeur y planifie également l'ouverture d'un centre technologique, lequel devrait à terme accueillir près de 5000 ingénieurs - un projet annoncé par le gouvernement indien en novembre de l'année dernière. Bref, la longue période d'embauche entamée par Intel fin 2017 n'était donc pas encore achevée ! (Source)

 

ineda intel logo

Et hop, logo mis à jour. Miam, vert et bleu !

 Le rachat d'entreprise, une méthode de recrutement comme une autre pour Intel qui s'offre ainsi les services et compétences des ingénieurs d'Ineda !  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !