Si les fonderies ont fonctionné à plein régime cette dernière année avec la recrudescence d'intérêt pour Nicky, la chose est en train de retomber. Le phénomène pourrait en outre être accentué lors de ce 4ème trimestre 2018, la responsabilité incombant aux terminaux mobiles, plus précisément ceux fonctionnant sous Android.

 

En effet TSMC, le fabriquant du CPU du prochain iPhone, commencerait ses livraisons en septembre, période dont profiterait les concurrents pour faire une petite pause histoire de voir les ventes du bouzin, et calibrer par la suite leur propre production. D'après des sources industrielles, le 16nm et le 10nm serait principalement impactés, les constructeurs prévoyant la transition vers le 7nm plus économe pour l'an prochain.

 

tsmc

 

Avec un revenu estimé en hausse de 7 à 10% pour le troisième trimestre, TSMC prévoit que son pic de demande pommiènne dure jusqu'au premier trimestre 2019, c'est qu'il se vend bien le bouzin ! Parmi les concurrents, on citera principalement Xiaomi (qui a récemment ouvert pignon sur rue à Paris) et Huawei, deux marques chinoises ayant brillé par leurs performances dans la première moitié de 2018.

 

Bien que le marché des téléphones soit peu ou prou arrivé à saturation, l'arrivé à grand coup de marketing de l'IA et des divers solutions d'accélération matérielle tentent de justifier la pertinence des nouveaux modèles. N'oublions pas qu'en parallèle, on attendrait Threadripper 2 ainsi que les GTX 11XX ; de quoi bien occuper les usines en somme. Dans ces conditions, on espère bien ne pas souffrir de pénurie lors de la sortie officielle de ces nouveautés !

(Source : DigiTimes)

 L'iPhone en est la première raison, mais cela pourrait impacter l'approvisionnement CPU/GPU. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !