Si l'overclocking est, de nos jours, un moyen supplémentaire de vanter les mérites de ses composants pour les plus fortunés, la pratique ne leur est pas pour autant réservée. En effet, bien que chez les bleus comme les rouges, libérer cette fonctionnalité signifie posséder une carte mère compatible, doublée d'un CPU "K" chez Intel (tous deux plus onéreux), bon nombre d'utilisateurs cherchent simplement à grignoter des performances en surcadençant leurs puces.

 

Le principe est simple et inchangé depuis maintenant plus de 20 ans : jouer sur les segmentations souvent artificielles des gammes de CPU, et sur les marges prises par les constructeurs au niveau des fréquence afin de gagner en performances, parfois au détriment de la durée de vie, mais surtout au prix d'une consommation en hausse. Qu'en est-il pour les R3 2200G et R5 2400G, les deux APU Raven Ridge d'AMD alliant Zen et VEGA ? Nos confrères de ComputerBase ont tenté (vous pouvez par ailleurs relire notre propre expérimentations ici), et ces puces semblent se prêter assez bien à ce jeu.

 

Sans surprise, l'overclocking mémoire permet en premier lieu de grappiller quelques FPS bienvenus (de l'ordre de 5% dans le panel choisi), mais la partie graphique semble également bien aimer le MHz, et c'est parfois plus de 20% de gains qui sont obtenus sur le R3 2200G, pour 50W supplémentaires. Certes, il faudra un équipement capable de refroidir le bouzin, mais cela sera bienvenu dans une machine de jeu léger à bas coût.

 

ryzen comptoir

 

 Gagner en consommation pour gagner en performance, le principe et classique, et le R3 2200G semble un bon candidat à ce petit jeu. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 18 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !