Microsoft et AMD sont décidément de bon copains, en plus d’équiper les Xbox depuis des années déjà, AMD fournit désormais aussi sa came pour les serveurs de Microsoft Azure, le service Cloud de la Raymonde, sur la base du partenariat pour le Could open source du Project Olympus. Les premiers processeurs EPYC ont ainsi été déployés via la nouvelle série Lv2 de machines virtuelles d'Azure, une lignée dédiée plus particulièrement aux taches intensives de stockage de données, et qui offrira des machines de capacités diverses, tel que détaillées dans le tableau un peu plus bas.

 

microsoft azure amd epyc logo

 

Selon le cas de figure, un EPYC de 32 cœurs -  le plus gros du troupeau connu sous le nom d'EPYC 7551, 2.2GHz de base et 3.0GHz en turbo - sera utilisé en duo sur une plateforme double-socket, totalisant ainsi 64 cœurs, jusqu’à 4To Go de mémoire et 128 lignes PCI Express. Merci l'Infinity Fabric ! Ce dernier chiffre représente par ailleurs une capacité 33% plus élevée par rapport aux offres similaires existantes, et permettra notamment à EPYC de gérer directement un nombre conséquent de matériel de stockage en NVMe.

 

microsoft azure Lv2 config AMD EPYC

 La série Lv2 de machines virtuelles.

 

La solution d'AMD n'est pas toujours la plus performante sur tous les tableaux, mais elle se débrouille dans l'ensemble très bien, et son rapport performance/prix est en général bien meilleur par rapport à la gamme concurrente d'Intel (qui détient à ce jour 95% du marché des processeurs destiné aux datacenters). Celles-ci sont pour le moment encore largement en tête en terme d’intégrations au sein des machines virtuelles de Microsoft Azure, en plus des plateformes NVIDIA. Microsoft fait jouer la concurrence, malin !

En espérant que ce partenariat apportera un bon coup de boost aux résultats de l'année prochaine, c'est évidemment une bonne nouvelle pour AMD, d'autant plus que le fondeur a précisé que d'autres déploiements similaires devaient être annoncés avant la fin de l'année. Peut-être s’agira-t-il de nouvelles du côté de Baidu, ou encore Tencent, deux géants chinois avec lesquels AMD avait réussi un peu plus tôt en 2017 à décrocher des promesses d’intégrations d'EPYC et de Radeons au sein de leurs serveurs respectifs. (Source : Microsoft Azure)

 Annoncé cet été, le partenariat entre Microsoft et AMD pour des solutions à base d'EPYC s'est enfin concrétisé.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...