Quand Jim Keller a quitté AMD après avoir pensé dans les grandes lignes Ryzen, on se disait qu'il n'avait pas dû finir le boulot. Ou que celui-ci était terminé, et tous les espoirs misaient sur un lancement de la puce durant 2016. Les espoirs furent douchés rapidement par Lisa Su lors de la divulgation des résultats financiers du groupe : Zen était pressenti au départ pour fin 2016, et puis a définitivement basculé pour Q1 2017. Il aura donc fallu du temps à AMD pour usiner son processeur, et les premiers retours semblent indiquer que Jimmy a bien bossé, le cap qu'il a donné semble être le bon. C’est un peu un moment historique qu'AMD s'apprête à vivre, avec une vraie concurrence qui pourrait venir mettre un grand coup de pied dans les bollocks d'Intel. Mais ce tableau cache une vérité latente qui fait peur.

 

Certes le manque de concurrence n'a pas incité Intel à se remuer, mais le ralentissement des cycles de développement lié aux difficultés de fabrication laisse penser qu'AMD y sera également confrontée. Intel a besoin de refondre son architecture, c'est un fait, pour proposer des produits qui offrent quelque chose en plus d'une génération à l'autre. Malheureusement, le géant de Redmond, qui usinait ses puces avec un planning d'une précision chirurgicale, a dû revoir son programme. Mais AMD qui arrive avec un CPU tout frais et un plan de bataille relativement simple et qui parait efficace devrait elle aussi être empoisonnée par les améliorations à intégrer au sein des prochaines générations de Ryzen. On n'en est pas encore au point de parler de l'après Zen, mais la question a été posée à Mark Papermaster d'AMD.

 

Il a simplement déclaré qu'AMD ne fera pas de Tick Tock comme Intel. Ceci est une bonne nouvelle puisqu'Intel a abandonné lui aussi ce schéma pour du PAO, permettant à une finesse de gravure de durer minimum 3 ans. Donc Mark ne semble pas avoir mis ses notes à jour ! Selon lui, AMD fera plutôt du Tock Tock Tock en 14nm ! Eh bien par cette phrase, AMD confirme que lui aussi va suivre peu ou prou, utilisant d'autres termes pour la même chose, le plan d'Intel. Et Ryzen, ainsi que ses futures déclinaisons et optimisations, occupera 4 ans de la vie de l'entreprise. On imagine que Jim Keller a donné là aussi les axes de travail à faire pour parfaire Ryzen, au point de lui donner du peps durant sa vie commerciale. Si beaucoup sont pressés de voir quelles puces et à quels tarifs AMD va nous proposer du Ryzen, sachez que derrière on en entendra parler pendant 4 ans ! Reste à savoir ce que Ryzen+ apportera ! Pendant ce temps, Intel devrait réussir à glisser sur le 10nm avec CannonLake d'ici fin 2018. (Source PCWorld)

 

mark papermaster amd

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 53 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Expérience • L'Hyperthreading en jeu : bien ou pas bien ?

Jouer avec l'Hyperthreading, hérésie ou normalité des choses ?   Lorsqu'on parle de jeu, du moins avec les puces Intel, on entend deux sons de cloche. D'un...

 

Test • Drobo 5N

Le NAS accessible   En un peu plus de trois années, nous avons testé quelques systèmes de stockage réseau venant de tous horizons. Du haut de gamme muscl...

 

Le Comptoir du iTech : du hardware et du high-tech pour les Tourangeaux

En début d'année, Le Comptoir a lancé une campagne de recrutement. Le seul à avoir réussi à survivre à la (rude) période de formation se trouve être Jordan ...