Quand Intel a lancé cet été ses puces Skylake, le fleuron 6700K se trouvait par chez nous autour des 389€, tandis que le 6600K se baladait autour des 250€. Aujourd'hui les tarifs ont explosé puisque le 6700K est à plus de 450€ quand le 6600K est aux alentours de 300€. Cette variation de prix en 5 mois a été observée à peu près partout sur la toile et chez les VPC. Notre confrère Anandtech a fait un relevé des prix Amazon, souvent bien placé : le 2 novembre le 6700K atteignait son plus bas à 349.99$ et le 12 novembre son plus haut avec 439.99$. Chez les vendeurs tiers, c'est encore plus la foire puisque les valeurs sont de 350 et 580$ ! Pour le 6600K, Amazon a relevé 239.99$ le 22 novembre contre 330.87$ le 16 octobre. En passant par les vendeurs tiers, la fourchette passe à 230 et 399.92$. Alors pourquoi cela a-t-il bougé autant en si peu de temps ? Voir une puce prendre 70€ en si peu de temps n'est pas anodin ni le fruit du hasard.

 

Notre confrère a invectivé Intel pour savoir si cela venait de ses instances : la réponse fut négative, Intel n'a pas changé le MSRP de ses processeurs Skylake, les tarifs donc de la maison mère restent identiques à ceux du mois d'août. En fait il semblerait donc que cela soit du fait des VPC par la conjoncture de 2 facteurs. Le premier est une demande a priori très forte sur ces processeurs K tant et si bien qu'il y a eu des ruptures pendant des semaines auprès des plus gros revendeurs. Le second facteur est que lorsque le VPC reçoit ses stocks, il augmente le prix fatalement puisque ça se vendra quand même. A vrai dire cette situation est du pain béni pour eux puisque d'ordinaire la concurrence féroce qu'ils se livrent les oblige à baisser leurs marges au minimum, cette fois le marché leur est favorable par le déséquilibre demande/approvisionnement.

 

Ce qui est sûr, c'est que même si les produits d'Intel ne sont pas spécialement excitants à chaque génération depuis l'introduction de Sandy Bridge, ils se vendent très bien, et Skylake n'y fait pas exception. Intel a des difficultés à produire Skylake comme il en a eu pour Broadwell, le 14nm étant plus compliqué à stabiliser d'un point de vue rendement que le 22nm par exemple, les multiples retards en sont le témoin. Il ne reste plus qu'à AMD à s’engouffrer dans la brèche avec un Zen qui dépote ou du moins recolle au niveau de son concurrent, mais on peut également penser que les problèmes d'Intel sur le 14nm seront ou sont rencontrés également par AMD. Mais la guerre des prix seule fera baisser les prix dans un avenir proche, immédiatement seule la capacité d'Intel à fournir la demande permettra de retomber aux prix MSRP.

 

dollars 

Sur le comptoir, au même sujet

 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 67 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...