Etre actif sur le segment des moniteurs est une activité à temps plein. Il y a des acteurs de longue date, et qui ont un catalogue extrêmement fourni, aussi on a du mal à comprendre quel intérêt a MSi à vouloir s'incruster sur ce marché de l'écran PC pour joueur. Lui-même d'ailleurs ne semble pas trop y croire puisque près de 7 mois après le lancement de son premier modèle, le taïwanais lance un second écran. Pour appel, le premier était l'Optix G27C, un 27" à dalle VA, incurvé, 144 Hz, Full HD et FreeSync.

 

Celui du jour est le G24C, et on s'attend à quelque chose de tout à fait similaire, la diagonale en moins. Eh bien sachez que c'est le cas, la dalle VA reste aux commandes avec un temps de réponse donné pour 4ms de gris à gris, un contraste à 3000:1 et une luminosité à 300cd/m². Le taux de rafraîchissement est à 144 Hz, et il est FreeSync. On peut dire sans quasiment se planter qu'il possède la Low Framerate Compensation, ainsi avec une définition de 1920x1080, la Radeon qui pilotera tout ça devrait ne pas trop faire forcer l'écran. Si c'est une bonne pièce pour joueurs, le prix sera déterminant, puisque c'est un clone de nombreux autres modèles comme les Samsung C24FG70 pour les plus récents.

 

msi optix g24c

 S'il ya bien un secteur où MSi n’est pas prolixe, c'est bien l emoniteur gaming 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 11 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...