Le succès de Min-Liang Tan avec ces dames est inversement proportionnel à celui de sa société avec les joueurs. Pour compenser, il donne des prénoms féminins à ses projets, mais par un transfert dont il a le secret il applique un cahier des charges tout aussi complexe aux produits que ce qu'il attend de la femme de ses rêves.

 

On avait déjà vu avec les projets Fiona et Christine que les rêves de cet homme vont loin (certains diront même qu'il est bien perché), et lors du CES 2017, il a une nouvelle fois montré que de nombreuses autres idées loufoques bouillonnent sous sa caboche. La première se nomme Valérie et c'est un ordinateur portable (un Blade bien grassouillet) qui intègre trois moniteurs ingénieusement fixés pour offrir une grande surface de travail jeu, les deux des côtés pouvant s'insérer dans le principal.

 

razer valerie

 

Outre le côté "amusant" d'un tel assemblage, la réalisation semble soignée. Trois moniteurs UHD de 17,3" montés sur un portable qui ne dépasse pas les 5,4kg, ça reste une sacrée performance. Même en embarquant trois dalles à la place d'une, l'engin ne dépasse même pas l'épaisseur des transportables Gaming 17" que l'on peut voir chez les concurrents (avec une dissipation qui sera certainement moins efficace au passage). Afficher 11520 pixels en largeur et 2160 en hauteur n'étant pas simple, l'appareil est animé par une GTX 1080 et un Core i7 Kaby Lake, les deux risquant de vite souffrir puisqu'un seul moniteur UHD arrive à les mettre à genoux dans la majorité des jeux actuels. Partir sur du 1440p aurait été plus crédible (même si le challenge aurait aussi été de taille pour les composants actuels), mais quand Razer fait quelque chose, il faut que ça claque.

 

 

En plus de Valérie, Min-Liang a embarqué Ariana avec lui au CES 2017. On oublie la mobilité pour le confort de la maison en centrant sur la technologie Chroma de Razer. Chroma, c'est le rétroéclairage interactif de la firme acidulée et elle a récemment ouvert cette technologie à ses différents partenaires pour que vôtre intérieur puisse vibrer en accord avec ce qui se passe sur votre écran. Pour aller plus loin encore, Ariana est une vision du futur avec un vidéoprojecteur (du même type que le projet - abandonné - IllumiRoom de Microsoft) et tout un intérieur qui clignote en accord avec ce qui se passe à l'écran. Un genre de "Mixed Reality" permettant une plus grande immersion. Ca demandera cependant d'avoir une pièce dédiée à cet usage et les différents visiocasques de réalité virtuelle et lunettes de réalité augmentée semblent plus à même de convaincre que cet appareillage, en plus de vous éviter le délire RVB qui va avec.

 

 

Les projets Valérie et Ariana dans le détail chez Razer

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 17 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • Corsair Carbide Air 740

Un nouvel Air chez Corsair   On se souvient tous du Carbide Air 540, ce boîtier double compartiment qui malgré toute l'attention apportée dans sa conception nous laissait...

 

Test • Intel Core i7-6950X

Broadwell-E expose ses 10 coeurs !   A la fin de l'été 2015, Intel lançait sa nouvelle gamme Mainstream basée sur la microarchitecture Skylake, succédant à Haswell et ...

 

Dans le cambouis • Connecteurs vidéo & définitions

Analogie du numérique par St VESA   L'évolution technologique des cartes graphiques déchaine les passions. Evolution de l'architecture des GPU, changement technologique p...