On ne pourra pas dire qu'EA a eu la vie facile ces derniers temps. 2017 fut marqué par le "fiasco" sauce micro-transactions autour du lancement de Star Wars Battlefront 2, EA en avait payé le prix en bourse et par sa réputation - déjà pas au beau fixe - auprès des joueurs. De plus, le jeu n'a pas vraiment satisfait les attentes de l’éditeur, continuant quelque peu à maltraiter une licence de jeu Star Wars qui mériterait certainement bien mieux (accessoirement, on évitera  aussi de parler des derniers films...). Idem pour Battlefield V, un énième titre du genre qui n'a malheureusement pas non plus convaincu autant que souhaité. Et Anthem, le titre d'EA en réponse à Destiny ? Sans parler des qualités du jeu, en matière de vente ce ne serait également pas faramineux, bien qu'EA tient depuis le début de grands espoirs pour les résultats du titre. Enfin, on s'en doute qu'EA en attend aussi beaucoup d'Apex Legends - développé par Respawn Entertainment -, un titre battle royale, le fameux mode de jeu qui a fait les succès phénoménaux de PUBG et Fortnite. En somme, sans être catastrophique - les résultats financiers sont largement positifs - le tableau n'est pas idéal pour autant. Heureusement, EA peut compter sur une division sport, qui elle est florissante ! 

 

Quoi qu'il en soit, au vu des flottements récents et d'une action boursière qui a tout de même bien piqué du nez entre juillet 2018 et le début de 2019, ce n'était probablement qu'une question de temps avant qu'EA commence à faire le ménage. C'est ainsi qu'Andrew Wilson, le CEO, a annoncé reconnaître un nouveau contexte nécessitant des "raffinements" au sein de l'organisation de la compagnie, ce afin de mieux comprendre et satisfaire les besoins des joueurs, tout en améliorant la qualité des jeux et des services EA. Sans aucun doute, un aveu à demi-mot que les sous ne rentrent pas comme il faut dans les caisses. Ce serait dans cet esprit de "raffinement" que l’éditeur a toutefois aussi décidé de se séparer de 350 employés - soit 3,889% d'un total de 9000 -, dont la plupart travaillaient dans les départements de la publicité et du marketing. Le CEO assure que le nécessaire sera fait pour assister le personnel licencié dans la recherche d'un nouveau travail. Simultanément, EA réduira aussi sa présence au Japon et en Russie. Pour le reste, faut-il y voir une bonne nouvelle pour l'avenir du portfolio d'EA ?

 

ea scumbag meme logo v2

 

Le message d'Andrew Wilson.

 Rien n'irait plus chez EA, ou presque, qui annonce aujourd'hui vouloir mieux satisfaire les joueurs et améliorer ses services.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !