Plus tôt dans l'année, lorsqu'on a évoqué le prochain épisode de The Elder Scrolls, Peter Hines s'est emporté comme il en a l'habitude. Il avait déclaré que Bethesda travaillait sur 2 nouvelles licences, mais également sur une refonte de Skyrim. Il a, en outre, ajouté que TES 6 n'était pas au programme avant des années, ce qui n'a sûrement pas manqué de décevoir ceux qui avaient déjà fini la quête principale de Skyrim sorti il y a déjà 5 ans, et qui tournaient en rond en Bordeciel après 300 heures de jeu. Alors depuis le 28 octobre, on peut jouer à Skyrim Special Edition. Ceux qui avaient déjà Skyrim avec les 3 DLC peuvent y jouer gratuitement, autrement il faut passer par le tiroir-caisse.

 

On nous a vanté les ajouts du moteur qui gère désormais des nouveaux effets que l'on a vu dans Fallout 4 comme le HDR, la profondeur de champ, les God of Ray, etc. Il se trouve que les deux différences flagrantes lorsqu'on lance les deux versions sont mi-figue mi-raisin. En effet on peut voir la végétation plus dense et s'afficher un peu plus loin. En revanche le jeu en journée se pare d'un filtre jaune assez moche il faut le souligner, qui dénature les couleurs chatoyantes du Skyrim original. Certes c'est gratuit pour une grosse frange des joueurs, mais ça plus le fait que les sauvegardes du Skyrim ne passent pas sur SSE, ça fait léger. De plus, le gestionnaire des mods est désormais ingame, ceci doit permettre à Bethesda de contrôler encore plus leur contenu (adieu boobs et textures 4k). Pour terminer, un Skyrim 32-bit moddé n'est pas encore en danger avec cette SE, puisque même les textures ne cassent pas trois pattes à un canard, alors que les moddeurs sur ce point ont fait un gros boulot. Voici en temps réel les différences graphiques sur cette vidéo signée Candyland.

 

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 67 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !