On l'a déjà dit, le Frostbite 3 n'est pas un moteur qui, d'ordinaire, est à l'aise quand il s'agit de jeu de caisses. Les productions passées depuis 2011 ne sont pas restées dans les annales, alors que paradoxalement, graphiquement elles tenaient plus que la route. Le Need for Speed de 2016 est en fait de 2015 puisque le jeu est déjà paru sur les consoles en fin d'année dernière, avec cette fois un bon équilibre et une bonne jouabilité. Même si c'est de l'arcade, il n'est plus frustrant de jouer sur cet opus. Mais il y a un portage à assurer, et la maniabilité peut très bien se déglinguer durant le transfert !

 

PCGH a donc testé à son tour le jeu avec ses armes, à savoir 4 définitions qui sont le 1920x1080, 2560x1440, 3440x1440 et 3840x2160. A cela comptez une grosse dizaine de GPU, ce qui implique qu'il y a des manques et des trous comme vous allez le voir, mais c'est néanmoins suffisant pour dégager des tendances. Enfin il y a une étude sur le scaling processeur qui met les dualcores avec HT en difficulté, plus que les quadcores purs, tandis que tout processeur Intel ayant 4 coeurs et 8 threads minimum se comporte de manière optimale. C'est parti !

 

need for speed 2016

 

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 3 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !