Street Fighter 5 est arrivé, avec sa nervosité, ses personnages emblématiques, d'autres récents et aux gros nichons, et d'autres avec un moule-roustons dans lequel il est impossible de tenir debout si on est un homme normal. De plus, sa prise en main immédiate qui permet à n'importe quel pingouin de tataner un spécialiste du genre est un modèle de simplicité permettant à tout le monde de s'amuser en sus de l'expérience de chaque gamer. Autre fait intéressant, il est animé par l'Unreal Engine 4, ça on le sait depuis 2014, et on vous rappelle qu'en 2007, la firme s'était payé une licence Unreal Engine 3. Bref on a donc un moteur moderne dont les profits pour Epic seront proportionnels au nombre de ventes par le jeu des royalties. En revanche carton rouge à Capcom qui n'a pas retenu les leçons de sa beta foireuse et qui handicape son titre en n'ayant pas anticipé le online de manière large.

 

Gamegpu a fait ce qu'il fait de mieux, un Performance Test. On y voit donc de nombreux GPU plafonner à 60 images par seconde en 1080p, seule la HD 7850 est en deçà avec 52 de moyenne, et même la GTX 750Ti arrive à tenir le coup avec 49 de moyenne. Le 2560x1400 fait plus mal aux petits GPU, mais globalement les cartes du niveau de la HD 7970 et GTX 680 tournent  autour des 50 images par seconde, plus on grimpe en puissance, et plus vite on se retrouve bloqué à 60 de moyenne. Seul l'UHD sacre la victoire de la GTX 980Ti à 55, puis vient la Fury X à 47, la GTX 980 à 38. Pour l'anecdote, les HD 7850 et GTX 750Ti offrent 16 et 13 images par seconde de moyenne quand on multiplie par 4 le nombre de pixels à afficher par rapport au Full HD.

 

street fighter 5 logo

 

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !