On est loin du hardware propre à nos accélérateurs de particules vidéoludiques, mais le projet Print'Hand mérite que l'on s'y intéresse. Lors de l'arrivée des premières imprimantes 3D, nombreux sont ceux qui n'y ont vu qu'un nouveau gadget qui ne percerait pas et l'appareil développé par 23 étudiants de l'école d'ingénieur ISEN de Lille (pour leur projet de fin d'études en collaboration avec la firme DAGOMA) prouve que l'impression 3D a de beaux jours devant elle.

 

print hand

 

Dans le monde des prothèses et orthèses, la technologie a vraiment apporté du mieux. Avec Print'Hand, on est sur une orthèse motorisée qui permet de partiellement redonner l'usage d'une main rendue inerte pour une raison ou une autre. Plus que ça, la chose permet une rééducation ciblée, assistant l'utilisateur dans ses mouvements grâce à des capteurs myoéléctriques qui récupèrent une information donnée par le corps pour actionner le "gant motorisé". Le concept est relativement simple, un gant et cinq moteurs qui actionnent des câbles maintenus par des parties imprimées en 3D qui permettent de reproduire les mouvements de la main. Leur engin n'est pas 100% abouti, se limitant à de petites charges (balle de golf) à cause des moteurs utilisés, mais il a le mérite de montrer que les imprimantes 3D ont de beaux jours devant elles et que la technologie peut encore faire des miracles.

 

 

Sur le comptoir, au même sujet

  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • GeFORCE GTX 1080 Ti

GP102 un peu moins élitiste !   Début août 2016, NVIDIA commercialisait une nouvelle TITAN X embarquant 12 Go de mémoire et GP102, la grosse puce (gaming)...

 

Test • AMD X370 / RYZEN 7 & 5

Le retour en grâce d'AMD   Le lancement d'une nouvelle architecture CPU n'est pas un événement si courant dans le microcosme hardware contemporain. Il est ...

 

Le Comptoir du iTech : du hardware et du high-tech pour les Tourangeaux

En début d'année, Le Comptoir a lancé une campagne de recrutement. Le seul à avoir réussi à survivre à la (rude) période de formation se trouve être Jordan ...