~50 millions de $ sur 10ans, c'est le montant de la collaboration annoncée ce jour par voix de presse par le géant bleu, l'université technologique de Delft et le spécialiste en recherches appliquées TNO, tous deux situés aux Pays Bas. Objectif au-delà de cette synergie financière (Hey Mr Intel si t 'as quelques $ qui trainent on a quelques idées à faire valoir au Comptoir !), d'abord pour le fondeur apporter des moyens techniques et humains, avec en tête l'objectif de mettre au point un ordinateur quantique fonctionnel durant, peut-être, la prochaine décennie.

 

Un défi autant technologique que stratégique, si l'informatique quantique peut aisément s'imaginer comme l'informatique de demain avec un bon substantiel de performances à la clé (c'est Cortana qui va être content), il reste des barrières techniques bien balaises à maitriser, alors que dans le même temps les prédictions de Moore s'essoufflent et que la course vers l'infiniment petit tend à atteindre les limites du possible. L'une des premières étapes sera d'ailleurs des avancées nécessaires sur le qubit, analogue quantique du bit que nous connaissons, dont l'état naturel diffère du bit par ses multiples états -exit donc le 0 ou le 1, et bienvenue au 0 et au 1-, mais dont on ne sait pas encore fiabiliser le fonctionnement amené à être perturbé par des champs magnétiques ou tout simplement par des questions de température.

 

informatique quantique

 

C'est précisément sur ces derniers points qu'Intel devrait apporter ses briques, c’est aussi l'occasion pour le fondeur de rappeler aussi que Google, associé à la NASA, ou encore IBM ne sont pas les seuls en course dans ce domaine !

 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news

Ragotron : votez !

Quel composant ou quel groupe de composants changez vous le moins souvent ?
 
Les 16 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !