SuperMicro avait été attaqué violemment par Bloomberg au sujet de ses cartes mères. Le second, sur la simple base de 17 témoignages anonymes, a porté le discrédit sur le premier. Il l'a accusé d'avoir sciemment installé des mouchards sur ses cartes mères pour facilité l'espionnage industriel en faveur de la Chine. SuperMicro qui a une solide réputation a reçu le support de deux de ses plus gros clients, Apple et Amazon. Autant la méthode employée par Bloomberg interroge, on espère surtout que les accusations portées dans les conditions énoncées sont plus solides que ça avec preuves à charge.

 

Autrement SuperMicro, pour rassurer ses clients -cette attaque leur a fait mal-, va inspecter ses cartes mères produites en Chine, il ne faudrait pas qu'il y a it des personnes mal intentionnées sur place qui fassent des bêtises. Mais le constructeur reste confiant en sa ligne directrice et reste droit dans ses bottes. Pour autant le risque 0 n'existe pas et l'affaire sera terminée sur le terrain quand les investigations auront été menées clairement. A ce moment précis il n'est pas dit que Bloomberg passera à travers les gouttes de l'action judiciaire. SuperMicro a vraiment eu mal et a encore bien mal au derche, cela ne doit pas rester sans conséquence, et surtout on aimerait bien savoir qui sont ces sources anonymes !

 

supermicro

 Bien qu'accusé de collusion avec la Chine par l'entremise de puces mouchard installées sur ses cartes mères, SuperMicro compte bien tirer cette affaire au clair ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 31 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !