ati radeonL'année dernière (bon ok, le 31 décembre 2015), Titi vous parlait de puces au nom de code Polaris pour remplacer la vieillissante architecture GCN. Une nouvelle architecture n'avait rien pour surprendre, même si le nom de code pouvait donner des allures de faux aux captures d'écran de HardwareBattle. Il a pourtant été aujourd'hui confirmé par AMD qui a communiqué officiellement à ce sujet pour lancer le CES.

 

Sans trop nous en dévoiler, le communiqué de presse annonce clairement que les rouges prévoient des GPU Polaris gravés en 14nm FinFET pour la mi-2016. Maintenant, est-ce que du haut de gamme sortira, suivi d'un milieu de gamme puis très haut de gamme ? Ou alors AMD va attendre de voir comment se positionnent les cartes à GPU Pascal de NVIDIA avant de lancer les siennes ? C'est ce que l'on va découvrir petit à petit au cours de l'année, en attendant, on a l'assurance d'avoir du mieux niveau puissance et efficacité énergétique chez les rouges en 2016, et on ne peut que leur souhaiter que ces puces arrivent à changer la donne dans ce secteur qui en a bien besoin.

 

Dans la vidéo d'annonce, que vous trouverez en fin de brève, vous pourrez voir un comparatif entre une carte animée par une puce Polaris face à une carte "de gamme équivalente chez NVIDIA". Le test se fait sur Star Wars: BattleFront en 1080p 60ips avec des réglages sur "Medium". La configuration embarquant la carte des rouges consomme 85W contre 150W pour celle des verts, preuve d'une efficacité énergétique bien plus poussée que sur la génération précédente. Ce qui pourra gêner, c'est d'avoir choisi une GTX 950 pour confronter leur nouvelle puce. Cela laisserait penser qu'AMD puisse commencer ses sorties par le début de gamme. Si NVIDIA garde la même politique, ça ne sera pas bête dans le sens où les GTX 950 et GTX 960 n'ont rien de transcendant à offrir, mais si les puces Pascal sortent avant les Polaris, l'histoire pourrait être différente puisque la nouvelle architecture d'AMD n'est là présentée que face à une carte sortie en 2015.

 

A en croire ce qui traine actuellement sur le net, Microsoft serait déjà en affaire avec AMD pour un reboot de la Xbox One. La prochaine génération de consoles n'étant pas pour demain et la Xbox One peinant face à sa concurrente de chez Sony (et ne parlons pas de ses performances face à un PC), la console de la Raymonde pourrait tout à fait profiter d'une puce Polaris pour rattraper le retard et même reprendre un peu d'avance. C'est pour l'instant de la spéculation basée sur interprétations, mais ça pourrait sembler probable et surtout profitable pour les finances d'AMD.

 

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 41 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Récap • Choisir sa mobale Z170

La DDR4 grand public ?   La puce Skylake d'Intel est arrivée et pour l'accompagner le chipset Z170. Le géant bleu aimant bien changer de socket, le LGA 1151 obligera à pa...

 

Test • ASUS Maximus VIII Impact

Fracture de la rétine   Après l'ASRock Fatal1ty Z170 Gaming-ITX/ac, c'est de nouveau une carte mère au format mini-ITX à laquelle nous avons fait passer l'épreuve de no...

 

Expérience • Bloomfield bon pour la casse ?

Votre i7 920 est-il encore valeureux ?   Lancé par Intel fin 2008 pour inaugurer l'architecture Nehalem, Bloomfield a connu une grosse popularité pour plein de raisons. Le...