Le divorce Intel-Micron avait été décidé l'année dernière et marqua donc la fin d'IMFT, c'est Micron qui a gardé le contrôle de la structure en rachetant les 49% de parts détenus jusqu'alors par Intel, le clap de fin pour cette joint-venture qui avait été créée afin de prendre d’assaut le marché de la mémoire non volatile - avec un succès très relatif. Néanmoins, l'affaire n'est pas terminée et les divorcés en sont désormais déjà à se chamailler autour des conséquences de cette rupture d'alliance, plus précisément autour de certains de leurs employés migrant vers l'une ou l'autre compagnie. Un point qui pose notamment problème dans le cas du transfert de Doyle Rivers, un ancien ingénieur et directeur Intel ayant décidé de rejoindre Micron Technology. Spécifiquement, le souci c'est que le monsieur serait parti de chez Intel emportant avec lui une bonne quantité de secrets commerciaux et de propriété intellectuelle liés à la mémoire 3D XPoint et aux produits Optane, un geste qu'Intel n'aurait pas particulièrement apprécié. C'est assez ironique, quand on pense à toutes les têtes pensantes débauché dernièrement par le fondeur lui-même...

 

Ainsi, le fondeur s'est immédiatement tourné vers un tribunal californien et a obtenu une injonction préliminaire ordonnant à Rivers de ne pas être en possession ni d'utiliser ou ne divulguer aucune information Intel confidentielle portant sur la 3D XPoint et Optane. Cette injonction couvre également le travail personnel réalisé par l’ingénieur sur ces produits, en plus d'exiger à ce que toute information détenue soit retournée à son propriétaire, Intel. Néanmoins, selon la défense de l'accusé, le fondeur ne tirera rien de cette  injonction, l'un des représentants de Doyles Rivers a ainsi affirmé que ce dernier "n'a rien à rendre", et a ajouté qu'il considère les revendications d'Intel comme très exagérées. Et dire que la séparation s'était relativement bien déroulée jusqu'ici, en plus d'être planifiée au poil respectivement pour les développements de la NAND et la 3D XPoint, mais voilà qu'à peine divorcés Intel et Micron commencent déjà à se taquiner. Bref, probablement tout simplement la naissance d'une nouvelle concurrence. (Source)

 

im flash technologies utah cdh

 Après le temps des amours, débutent les prises de têtes ! Intel confronte l'un de ses ex-ingénieur ayant rejoint Micron en l'accusant d'avoir dérobé des informations sensibles...  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 2 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !