À en croire Reuters et ses sources, NVIDIA et Intel seraient en train de s'affairer gros billets verts en main autour de Mellanox. Non, ça n'a rien à voir avec un médicament antiacide, mais une entreprise israélienne spécialisée dans le matériel de réseau informatique utilisant les technologies InfiniBand (très important dans le milieu du High Performance Computing) et Ethernet : adaptateurs,  commutateurs, logiciels, câbles, cloud computing, stockage... Un géant évalué pour $5,93 milliards et qui dispose d'une très forte présence sur son marché. Mellanox s'est mis en vente de son propre chef en octobre 2018, l'occasion d'une potentielle bonne affaire qui n'aurait pas manqué d'attirer les regards de Microsoft et Xilinx, mais plus récemment aussi NVIDIA et Intel.

Justement, ce dernier avait mis sur la table une offre de $6 milliards, mais ce serait ensuite fait supplanter par NVIDIA avec une offre supérieure de 10% ! Bien sûr, tous les intéressés se sont refusés à commenter l'affaire, sans démentir quoi que ce soit pour autant. Quelque chose se trame certainement, mais il est bien difficile de dire quel acheteur potentiel est le mieux placé pour reporter l'enchère. Intel a de très grosses poches, NVIDIA aussi, et c'est sans compter avec une participation de Microsoft.

 

Pour Intel ou NVIDIA, l’intérêt d'une telle opération serait assez évident. Du point de vue d'Intel, déjà bien présent sur le marché des équipements InfiniBand - grâce au rachat des brevets de QLogic en 2012 -, Mellanox est aujourd'hui le seul compétiteur crédible sur ce marché en particulier. De plus, le fondeur s'efforce depuis plusieurs années déjà à diversifier son activité et se détacher du marché du PC pour se concentrer vers des horizons au moins tout aussi profitables, comme la mémoire, l'IoT, le stockage de données, et dernièrement la 5G. Un rachat de Mellanox s'alignerait aussi parfaitement avec le portfolio d'Intel et lui permettrait de renforcer sa position et présence sur le marché, particulièrement celui des serveurs et du HPC, qu'Intel contrôle déjà à 95%, mais redoute tout de même de plus en plus la montée en puissance de Zen chez AMD dans ce secteur. Par contre, étant donné la relation Intel/Mellanox, il n'est pas certain que les autorités de régulations (US et Chinoises) approuveraient une telle union.

Et NVIDIA ? S'offrir Mellanox et ses brevets permettrait à la compagnie de se diversifier et surtout de réduire sa dépendance au marché des cartes graphiques, fussent-elles pros ou gaming, les résultats définitifs du dernier trimestre de 2018 ont d'ailleurs prouvé que le moment serait bien choisi. L'apport de Mellanox pourrait aussi aider NVIDIA à s'installer plus confortablement dans les data-centers, alors que se profile à l'horizon tout doucement la nouvelle tentative de GPU d'Intel. Accessoirement, NVIDIA devrait aussi avoir beaucoup moins de soucis à faire valider son achat par les autorités de régulations. Alors, kikivagagné ? (Source)

 

Le logo de Mellanox... profané ! [cliquer pour agrandir]

 Ce genre d’opération est monnaie courante dans le milieu, au tour du spécialiste réseau Israélien Mellanox d'en faire l'objet ! Mais qui remportera la cagnotte ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !