Avec de la DDR4 déjà compatible avec les mobales à chipset série 100 et 200 chez Intel et la plateforme AM4 de AMD qui ouvre les portes de la chose avec Ryzen, vous êtes nombreux à lorgner du côté du tarif des barrettes de RAM dans l'optique de changer ou faire évoluer votre PC.

 

Manque de bol, la conjoncture actuelle n'est pas bonne pour qui veut s'offrir un peigne (les stocks de puce mémoire étant au plus bas alors que la demande est très haute). On a vu en janvier que la fin 2016 a fait flamber le prix de la DDR et en février le tableau ne s'est pas amélioré. A en croire les dernières analyses de chez DRAMeXchange, si cette hausse tarifaire a eu un impact sur le portefeuille des acheteurs, elle en a aussi eu un sur les revenus de ce marché déjà plus que juteux.

 

Classement
des firmes
Revenu (en millions)Parts de marché
Q4 16Q3 16Q4/Q3Q4 16Q3 16
Samsung $5918 $5286 12% 47,5% 50,2%
SK Hynix $3330 $2617 27,3% 26,7% 24,8%
Micron $2421 $1946 24,4% 19,4% 18,5%
Nanya $381 $322 18,2% 3,1% 3,1%
Winbond $166 $174 -4,6% 1,3% 1,7%
Powerchip $102 $64 59,2% 0,8% 0,6%
Autres $135 $127 6,6% 1,1% 1,2%
Total $12454 $10536 18,2% 100% 100%

 

Les trois ténors du milieu se sont offert une belle hausse de recette sur le dernier trimestre de l'année, et il semblerait que le premier trimestre 2017 soit parti pour suivre la même tendance. Samsung se paie comme toujours la part du roi, keepcalm more ramSK Hynix n'ayant pas à rougir (surtout que la firme s'offre l'une des plus belles hausses entre les deux trimestres) et Micron suivant, les deux ayant réussi au passage à grappiller des parts de marché au premier.

 

Ces résultats assurent les finances des plus gros, qui prévoient tous de passer à la gravure en 18nm cette année, Samsung en tête avec au programme 40% de sa production en 18nm d'ici la fin 2017. SK Hynix va améliorer son 21nm sur l'année et prévoit de passer au 18nm dès que possible, la production étant attendue pour le second semestre 2017. Chez Micron, les projets sont aussi en 18nm avec une production de puces en masse qui a débuté en janvier et une majorité de ses chaines de production qui devraient y passer dès la fin de l'année, Inotera (récemment rachetée) devant suivre le mouvement au second semestre.

 

Au final, il y a du liquide dans le monde de la RAM et les plus gros poissons pagaient à tout va pour maintenir leur place alors que les plus petits multiplient les efforts pour garder la tête hors de l'eau. La demande en DDR4 devant s'accroitre sur l'année et si le prix de la DDR3 ne baisse pas (ce qui ne risque pas d'arriver à mesure que la DDR4 prendra des parts sur les chaines de productions), toutes ces firmes n'ont pas de soucis à se faire pour les jours à venir.

 C'est ce que rapporte la dernière étude de TrendForce/DRAMeXchange et les actionnaires du milieu doivent en être content. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !