Ce sont en tout cas les propos tenus par John Gustafson, chef des architectures pour les GPU chez AMD, rapportés par nos confrères de TheInq. Selon lui, la loi de Moore touche à sa fin car doubler le nombre de transistors tous les deux ans devient de plus en plus difficile et de moins en moins rentable : "si vous mettez trop peu de transistors sur une puce, elle coûtera trop cher par transistor et si vous en mettez trop elle coûtera trop cher par transistor." Pour lui les choses sont claires : "Je suis en train de vous dire que vous assistez au début de la fin de la loi de Moore."

 

Selon AMD, l'exemple le plus pertinent est sans doute le passage du 28 au 20nm qui est très long, malgré l'optimisme de TSMC. Même Intel, avec son avance, rencontrerait des problèmes en tant que fondeur, mais davantage d'ordre financiers (les prix seraient exorbitants et injustifiables au niveau des investisseurs) que technologiques. C'est pourquoi il ne serait pas aberrant que, au lieu d'un mur technologique infranchissable, ce soit l'économie qui essouffle la loi édictée par le co-fondateur d'Intel Gordon Moore en 1975.

 

tsmc.jpg  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 37 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !