• Le protocole pour les boîtiers ATX...

CDH: le matériel de test

Nous vous proposons d'analyser les nuisances sonores générées par le boîtier et ses composants en fonctionnement, ainsi qu'un relevé de températures en charge.

 

En ce qui concerne la configuration de test, nous conservons les éléments habituels. Lors que le HR-02 ne pourra pas être utilisé, un HR-02 Macho 120 prendra place dans nos boitiers. Si l'espace n'est toujours pas suffisant, il sera remplacé par un Noctua NH-C14 équipé d'un 140mm à 5V. Nous vous présenterons une série de mesures du niveau sonore réalisées en conservant le principe de configuration faible et configuration élevée utilisée dans nos précédents dossiers, en utilisant les différentes combinaisons possibles de ventilation pour le boîtier (B), mais également la configuration (C) en jouant sur la vitesse des ventirads CPU et GPU. L'alimentation retenue est une P-460 passive de chez Seasonic, pour ne rien perturber dans les mesures.

 

Nous testerons ensuite les capacités de chaque boîtier à contenir les vibrations des disques durs en les soumettant à l'épreuve du Raptor-X, bien connu pour ses tendances à secouer les châssis. Nous lancerons alors une copie de plusieurs Go pendant que l'ensemble de la configuration sera en position faible.

 

Gigabyte Z68 UD5HR-02 machoSeasonic Platinum Fanless 460wWestern Digital Raptor X

 

Pour finir, nous vous proposerons un relevé des températures sur les différents éléments de la configuration. Nous gardons notre processeur quadcore de 95W, qui sera refroidi soit en passif par le HR-02, soit avec le NH-C14 en 5V lorsque la situation nous y contraindra. La carte graphique de 108W devra pour sa part survivre à l'aide de l'Accelero S1 Plus. Pour cette partie du test, nous lancerons alors le mode "Alimentation" (il fait chauffer CPU et GPU) d'OCCT 4 en boucle durant 1H avant de relever les températures CPU et GPU bien évidemment, mais également la température du disque dur et celle de la carte mère, le tout une fois encore aux différents modes de ventilation proposés par le boîtier. Les températures seront données en "Delta T", c'est-à-dire leur différence par rapport à la température ambiante de la pièce de test.

 

• ... Et les résultats

ventilation interne

Première étape de nos tests, relever les nuisances sonores globales de notre machine en fonctionnement. Pour ce faire, nous placerons la ventilation du boîtier (B) ainsi que celle de notre configuration (C) dans différentes combinaisons possibles, en jouant sur la vitesse de tous les ventilateurs. Le sonomètre sera placé à 15cm sur l'avant, au-dessus du boîtier et les résultats obtenus seront exprimés en dB(A). Nous procèderons de la même manière pour les mesures des nuisances causées par les vibrations du Raptor-X, une fois la configuration entière placée en position "faible". Pour rappel, avant de commencer, voici quelques explications :

 

 

Ventilation faible : Noctua NF-P12 à 9V / ventilation de la carte graphique à 50%.
Ventilation élevée : Noctua NF-P12 à 12V / ventilation de la carte graphique à 100%.

 

Nuisances sonores

En premier lieu, nous procédons au relevé des nuisances sonores sur le In Win 805. Le boitier est clos, de fait de la présence de parois en verre sur trois faces. Il y a peu d'ouverture, ce qui limite la propagation du bruit vers l'extérieur. Le boitier se positionne très bien dans ce test en ne dépassant pas les 44dB tout à fond. Nos tests nous montrent que la configuration émet l'essentiel des nuisances puisque la régulation du ventilateur n'a que peu d'impact sur la mesure comme vous pouvez le constater.

 

Vibrations

Le Raptor X ne fait pas de cadeau à ce modèle. Dès qu'il se met en marche, le volume sonore augmente significativement. Nous passons de 36.5dB à plus de 41. Ici, l'essentiel du bruit généré ne provient pas des têtes de lecture comme c'est souvent le cas, mais des vibrations causées par la rotation des plateaux. Le système de fixation des disques durs utilisé dans ce boitier n'est pas très efficace et même notre modèle 7200tpm le soumet à rude preuve. Le 805 n'est pas très bon sur ce coup.

 

Performances en refroidissement

Voilà le moment critique, la mesure des températures en charge. Pour ce faire, nous mettons à rude épreuve le boîtier testé en utilisant notre quadcore surmonté du HR-02. La carte graphique ne sera équipée que de l'Accelero S1 Plus pour ce test. Le logiciel OCCT est utilisé en mode "Alimentation" (CPU+GPU) afin de solliciter l'ensemble durant une heure complète. Les températures relevées sur la carte mère, le disque dur, le processeur et la carte graphique sont exprimées en Delta T, c'est à dire en écart par rapport à la température ambiante.

 

Températures

Quand est-il des températures ? Nous ne nous attendions pas à des miracles, car le boitier est confiné. Il ne dispose ensuite que d'un seul ventilateur en extraction, ce qui ne lui facilitera pas la tâche. Enfin, la restriction de hauteur au niveau du ventirad ne nous permet pas d'utiliser l'habituel HR-02. Notre pressentiment est avéré. Le delta enregistré sur notre processeur grimpe à 61°C. Le ventilateur du boitier peine à évacuer la chaleur. Le GPU lui monte jusqu'à 67°C. Les mesures annexes sont du même tonneau.

Une fois la ventilation régulée, le 805 ne parvient plus à passer le test. Le CPU plante après 14 minutes en atteignant sa température critique.

 

Quand on modifie la ventilation

bequiet pure wings 2 t [cliquer pour agrandir]Au Comptoir, nous pensons qu'avant d'acheter un boîtier, il faut définir ses besoins. Espace disponible, aération, ventilation, bref qu'attend-on vraiment de ce genre d'engin ? Certains affirment qu'il vaut mieux ne pas se fier à la ventilation disponible dans un boîtier et préférer acheter celui qu'on aime, changer tous les ventilos puis en rajouter s'il le faut. Ça n'est pas la solution la plus économique, mais pourquoi pas ?

 

C'est pourquoi nous avons décidé d'ajouter cette partie à nos tests. Nous gardons tout de même l'option silence, qui a nos yeux est importante, et nous lançons dans le choix de la soufflerie de remplacement. Nous voulons tout de même quelque chose d'abordable, de fiable, d'adapté et de pas trop nuisible à nos oreilles. Notre choix se porte sur des ventilateurs Pure Wings 2 de chez be quiet.


Sur le In Win 805, le 120 arrière se montre peu bruyant. Nous décidons de le conserver et de le renforcer en installant sur la platine avant deux Silent Wings 2 de 140mm, rien que ça ! Voyons le résultat :

 

Température avec Silent Wings 2

 

À pleine vitesse, l'effet est immédiat sur nos composants. Le CPU gagne 7°C par rapport au premier test, alors que nous enregistrons une différence de 14°C sur le GPU. Disque dur et carte mère profitent également de l'afflux d'air supplémentaire comme vous le voyez.

En régulant toute la ventilation, nous aurions espéré mieux de la part de ce boitier. Une fois encore il souffre de son confinement et le test n'arrive pas au bout. Le premier élément à rendre l'âme cette fois est la carte graphique qui atteint les 105°C dans ces conditions.



sommaire


Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !